Kin-Kieyi humilié sur TV5 par Linda Guiguerre.

0

kin-kiey mulumba

 

Par 7sur7.cd

En se faisant inviter sur le plateau du journal Afrique de TV5, Tryphon Kin-Kieyi Mulumba, ministre bruyant et brouillon de Kabila, ne s’attendait pas à recevoir la raclée de sa vie ! Face au plus grand chantre du Kabilisme, une journaliste au fait de son sujet, Linda Guiguerre, qui a balayé tous les arguments pompeux avancés par l’initiateur de Kabila Désir.

Pointilleuse, la journaliste a ridiculisé le ministre des relations avec le parlement. Acculé comme boxeur groggy, Kin-Kieyi s’est renié en déclarant que le but de son immonde association n’était pas de militer pour un 3ème mandat de Kabila. Monsieur «Kabila totondi yo nanu te» a dit que son machin avait été créé pour soutenir la vision du chef de l’État. Occasion pour la journaliste de le renvoyer une fois encore dans les cordes.

Quelle est cette vision lui demande-t-elle? « Faire de la RDC un pays moderne », «la vision de l’émergence», répond en balbutiant, le «surdoué» ministre qui s’est risqué à comparer la RDC à l’éclat de Dubaï avant de vite se ressaisir. C’est alors qu’il a été couvert d’une couche épaisse de ridicule ! Chiffres à l’appui, L. Guiguerre lui rappelle que la majorité des kinois vivent dans des bidonvilles, moins de 10% sont salariés et les jeunes diplômés n’ont pas d’emplois. C’est ça que vous appelez la modernité lui demande la journaliste? Désarçonné, Kin-Kieyi répond :« vous avez raison madame c’est justement pour ça qu’il faut aller au Dialogue et débattre de la question».

Qui lui a dit que l’objet du Dialogue c’est celui-là! Et le patron du Soft de se perdre en toutes sortes d’excuses ennuyeuses les unes après les autres pour justifier le retard pris dans l’organisation des élections. Ne le laissant pas de répit, son interviewer revient à la charge en l’interrogeant sur la priorité des congolais qui serait le départ de Kabila du pouvoir avant le 20 décembre de cette année? C’est aux congolais de le dire réagit Kin-Kieyi. Sans vote ils ne peuvent pas se prononcer réplique la journaliste.

Le ministre K.O. Et la journaliste d’enchaîner avec une autre question: Vous ne craignez pas une révolte plus importante si Kabila ne s’en va pas, rappelant au passage le 40 morts de janvier 2015 lors de la révision de la loi électorale? Kin- Kieyi n’a trouvé bon que de se réfugier derrière l’arrêt de la Cour constitutionnelle ( le chef de l’État reste en fonction…).

Désemparé, il s’est accroché aussi sur le message de la Cenco (conférence épiscopale nationale du Congo). Tryphon Kin- Kieyi, l’homme qui avait choqué tout une nation en affirmant toute honte bue que la RDC n’avait pas assez de stock de compétence pour envisager l’alternance, a montré les limites de l’exercice de la basse flagornerie. Il a laissé échapper des bouts de phrase inachevés à cause de la pugnacité de la journaliste. Incroyable pour celui qui se fait passer dans la majorité présidentielle comme l’as de la com.

La scène était pathétique car l’invité de TV5 ne trouvait pas aisément ses mots. Le surdoué avait perdu son latin.Il croyait qu’il allait raconter ses bobards comme d’habitude. Il est tombé sur un os. Il a été dénudé intellectuellement. Toute la pseudo construction de son association Kabila Désir a été atomisée si bien que son fond de commerce politique qui ne valait pas déjà un penny est bon pour la poubelle.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here