Kinshasa- Lutte contre le paludisme : Gentiny Ngobila lance la campagne de distribution des moustiquaires imprégnées

0
Gentiny Ngobila

Vendredi 5 février 2021, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka a présidé la cérémonie de lancement de la campagne de dénombrement et de distribution des moustiquaires imprégnées à longue durée d’action afin de lutter contre le paludisme. C’était à l’hôtel de ville de Kinshasa, en présence de la ministre provincial de la santé, Bernadette Panzu, du directeur du cabinet du gouverneur, Freddy Bonzeke, du chef de division de la santé ainsi que du représentant du Sanru et celui du Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP).

En procédant au lancement de la campagne, le gouverneur a souligné que le paludisme constitue, à ce jour, un danger permanent pour les populations congolaises en général et kinoises en particulier.

L’objectif est d’amener tous les kinois à dormir sous la moustiquaire imprégnée. Selon le rapport annuel 2019, le paludisme a fait près de 22millions de cas avec 1.072.000 décès sur l’ensemble de la RDC dont 1.231.730 cas et 1.059 morts à Kinshasa.

Gentiny Ngobila, a par ailleurs, sollicité l’implication des professionnels des médias pour la réussite et surtout l’appropriation de cette campagne de sensibilisation et de distribution.

Après une phase d’expérimentation menée en décembre 2020 dans 4 zones de santé pilotes à savoir Maluku 2, Ndele, Mbiza Météo et Binza Ozone, cette campagne aura deux phases.

La première phase va du 6 au 13 février 2021. Elle prend en compte 12 zones de santé. La deuxième phase commencera le 23 février. Elle durera jusqu’au 2 mars avec 19 zones de santé.

Cette campagne cible 6 millions de kinois (qui représentent 2.636.000 ménages) sur 12 millions d’habitants que compte la ville.

En même temps, le chef de l’exécutif provincial de Kinshasa a également appelé au respect des mesures barrières pour limiter la propagation du coronavirus.

Contactez la rédaction de Voice Of Congo : 00243 818956860

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here