Kongo Central – La course au Gouvernorat : Les principaux challengers et leurs atouts

0

A travers une note de service datée du dimanche 5 septembre 2021, le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur Daniel Aselo Okito a annoncé l’organisation « imminente » des élections dans 14 provinces sur les 26 que compte la RDC dont le Kongo Central.

Il a enjoint au vice-gouverneur du Kongo-Central Justin Luemba d’assumer l’intérim du gouverneur déchu Atou Matubuana.

Daniel Aselo dit avoir pris acte de la destitution du gouverneur du Kongo-Central, Atou Matubuana et tire les conséquences de la décision de destitution du gouverneur prise le 4 décembre 2019 par l’assemblée provinciale de cette province.

Il affirme également se baser sur l’arrêt en interprétation de la Cour constitutionnelle du 20 mai 2020.

Le vice-gouverneur faisant l’intérim du Gouverneur déchu a dès lors prit ses fonctions, en attendant l’organisation des élections par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), pour désigner les nouveaux animateurs de la province du Kongo-Central.

Depuis cette annonce, plusieurs personnalités ont manifesté leur volonté de diriger la province du Kongo Central.

Qui sont ces potentiels candidats? Que retenir d’eux?

Plusieurs personnalités politiques ont manifesté leur volonté de briguer le mandat du Gouvernorat de la province du Kongo Central.

Parmi ces probables challengers, il y a:

1. Déogratias VUADI MATONDO, 35 ans, Expert en Communication.

« Après avoir consulté plusieurs notabilités du KONGO-CENTRAL et réuni une équipe de réflexion au sujet des réalités sociales de sa province, Déogratias VUADI a décidé d’annoncer sa candidature pour l’élection du Gouverneur du KONGO-CENTRAL qui se tiendra en conséquence de la destitution du précédent Gouverneur », rapporte le communiqué diffusé par le candidat dans les médias.

« J’ai décidé de déclarer ma candidature en ce jour pour informer la communauté NE KONGO de ma volonté de me lancer dans le processus qui va amener à la désignation du prochain Gouverneur du KONGO-CENTRAL. Comme tous les originaires de cette province, j’ai été choqué par la mauvaise gestion, la situation sociale des populations et la volonté manifeste de maintenir le KONGO-CENTRAL dans un sous-développement déplorable ; et ce, depuis un certain nombre d’année. Mettant en avant mon expérience dans la réalisation des projets et dans la communication, je viens apporter une nouvelle manière de percevoir le KONGO-CENTRAL avec une entame sérieuse de résolution de vrais problèmes de la province », déclare Deo VUADI.

Dès lors, cet expert en communication dit prendre « l’engagement » de s’investir totalement et pleinement pour « le renouveau du KONGO-CENTRAL » et souhaite, ensemble avec chaque NE KONGO, « Réveiller le KONGO-CENTRAL dans toute sa riche et précieuse diversité ».

Dans sa vision, il veut se mettre au service des NE KONGO et bâtir « un fructueux destin commun » à MATADI, BOMA, KASANUGULU, KIMVULA, LUKULA, LUOZI, MADIMBA, MBANZA-NGUNGU, MOANDA, SEKEBANZA SONGOLOLO et TSHELA.

2. Muller Luthelo, élu de Matadi. Ce vieux briscard de la politique du Kongo Central n’est pas à sa première candidature pour chapeauté la province de Simon Kimbangu.

Muller Luthelo qui a déjà fait ses preuves à Matadi promet de faire la différence au niveau de la province.

Interfédéral du Parti du peuple pour la reconstruction et le développement (PPRD), ancien parti présidentiel, député national pour le compte de ce parti, Muller Luthelo a adhéré à l’Union sacrée.

3. Dime Maziba : Vice président  du Parti Panafricain pour le progrès (PPP), parti issu de la diaspora congolaise et Président de la Fondation qui porte son nom.

Dime Maziba est un orateur panafricaniste, poète, écrivain et militant politique. Il est également étudiant en comptabilité financière à l’Université de technologie de Durban (DUT) en Afrique du Sud où il est actuellement basé et où il prépare son master. Il participe à de nombreuses organisations qui luttent pour l’autonomisation des jeunes et l’égalité des sexes et est membre de la société de poésie DUT.

Passionné par les questions politiques et économiques, plusieurs de ses articles et poèmes ont été présentés dans des magazines, des revues et des sites Web à l’international ainsi que dans des anthologies telles que « Best New African poets 2016 ? (Afrique du Sud), « Not My President » (États-Unis), « A New Home For Africa» (Nigeria).

” La candidature du Camarade Dime Maziba est la suite logique de notre combat pour l’émergence de la jeunesse dans tous les secteurs de la vie sociale afin d’apporter des solutions aux questions qui turlupinent le peuple congolais”, a dit le PPP lors de la présentation de sa candidature.

Pour le candidat gouverneur Dime Maziba, il est temps que la jeunesse congolaise s’affirme comme acteur du changement en lieu et place d’être porteur des valises de certains politiciens véreux mûs par un appétit boulimique de conservation du pouvoir au travers des détournements des deniers publics et de la corruption.

” Si la vision du chef de l’Etat, son Excellence Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi peine à se concrétiser malgré sa volonté politique, c’est d’abord parce que ceux qui siègent dans les institutions provinciales n’ont aucun projet et plan de développement concret en dehors de saigner les caisses de l’Etat”, avait il indiqué.

4. Yves Kisombe : Cet ancien transfuge du MLC de Jean-Pierre Bemba qui a rejoint la mouvance kabiliste, se porte candidat indépendant du Gouvernorat du Kongo Central.

Yves kisombe dit vouloir apporter un souffle nouveau au kongo central et gagner la bataille contre le sous-développement.

Député national honoraire, ancien ministre des Affaires Etrangères, avocat au bureau de Kinshasa, Yves kisombe est depuis 2018, leader du courant le sureau patriotique.

Notons que ce dernier est fils de Kisombe Kiakumuisi, ancien grand businessman (commerçant), plusieurs fois ministres sous Mobutu et un grand dignitaire Ne-Kongo.

Pour les moments, ces sont les 4 personnalités qui ont declaré officiellement leurs candidatures.

Toutefois, les anciens candidats ou Gouverneurs tels que Pamphile Badu wa Badu, Floribert Mbatshi Batshia, Guy Matondo Kingolo et Ntoya Mazeya Erick risquent de tenter à nouveau leur chance y compris Ne Muanda Nsemi dont le parti Bundu Dia Mayala récolte des signatures pour son plébiscite.

Bishop  Mfundu

Contactez la rédaction de Voice Of Congo : 00243 818956860

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here