Kwilu – Le président de l’Assemblée provinciale désavoué : Le gouverneur accusé de tenter de corrompre le Président de la Cour d’appel pour obtenir l’annulation de la déclaration des députés

0

Dans le province du Kwilu, le président de l’Assemblée provinciale tenterait le tout pour le tout dans le but de sauver son poste. Et dans ses démarches, il aurait le soutien du gouverneur de la province. Si l’on en croit ce “cri d’alarme” lancé par des agents se reclamant du gouvernorat.

“Urgent urgent, alerte, alerte
Kwilu en danger. Le président de l’Assemblée provinciale du kwilu (APK), après avoir été  désavoué par la déclaration de désaveu, par 28 députés donc la majorité absolue sur le 48 députés. A Saisi pour la troisième fois la cour d’appel du kwilu sollicitant l’annulation de la dite déclaration.

Chose grave, le président de la cour a été reçu hier par le gouverneur de province du kwilu ce dernier lui a remis un sac d’argent pour annuler la dite déclaration contre son protecteur qui est le président de l’Assemblée du kwilu, de peur que lui aussi sera dechu.” peut-on lire dans message parvenu à VOC.”

Dans une déclaration faite jeudi 06 mai 2021 et lue par le député provincial For Mundundi, au total 28 députés sur les 48 que compte l’organe délibérant du Kwilu ont désavoué leur bureau, dirigé par le député provincial Serge Makango et tous visés par des pétitions.

Le Président de l’APK faisait l’objet d’une pétition comme celle ayant fait évincer Jeannine Mabunda et Thambwe Mwamba, sous la pression de ce vent du renouveau que clame l’Union sacrée de la Nation. Ainsi, désavoué par ses Collègues qui, sur fond d’un sursaut unanime, pour faire souffler ce vent de l’USN au Kwilu, ont signifié au Bureau de l’APK leur désaveu, à travers une pétition réunissant une vingtaine de signatures, aux motifs tirés de l’incompétence très manifeste de leur président, Serge Makongo, et son honteuse et notoire incapacité à manager la gestion de l’APK.

Obligé de convoquer, en pareil cas, l’Assemblée plénière pour statuer sur le bien-fondé de cette pétition, Serge Makongo ouvre des voies aux dérobades. Il accuse toute sa famille de sorcellerie et, à ce propos, l’infortuné réunit les siens, le samedi dernier, une infime minorité qui lui demeure encore favorable mais qui tiennent à son départ notamment en négociant sa sortie honorable, mûs par les liens d’amitié et soudoyés avec 100.000FC.

Contactez la rédaction de Voice Of Congo : 00243 818956860

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here