Kwilu: un buffle sème la pagaille et agresse violemment les habitants du village Kibolongo

0

Cela fait déjà plusieurs mois depuis qu’un buffle errant a été observé plus précisément au village Kibolongo situé dans le secteur de Kinzenga, dans le territoire de Masimanimba (Kwilu).

Cet animal qui errait tranquillement et ne causait de tort à personne, est devenu trop agressif depuis peu.

Il disperse et attaque les gens, au point d’occasionner mort d’homme et plusieurs blessés sur place, selon des sources locales.

Une panique générale s’est emparée des habitants qui se sentent dans une insécurité totale.

Ils n’arrivent plus à vaquer à leurs activités champêtres, de peur de se voir agresser par cet équité devenu dangereux.

En l’espace de quatre jours seulement, cette bête a expédié un homme à l’éternité, avant d’en blesser gravement plusieurs autres, a indiqué mardi 19 avril l’administrateur du territoire, Jean Bosco Mukubidi cité par Radio Okapi.

« Un buffle qui avait tué un papa il y a quatre jours passés, et hier encore, il a attaqué quatre personnes qui sont blessées et hospitalisées. Il y a l’autre qui est même fracturé. Ça devient difficile pour passer même sur la route. Même pour ceux qui partent aux champs, ils ont peur », a expliqué Jean Bosco Mukubidi dont les propos sont rapportés par Radio Okapi.

Selon lui, le comité territorial de sécurité a décidé de refouler ou d’abattre cette bête, qui est une espèce protégée, dans le but de sécuriser la population locale.

« La situation est très dangereuse pour la population. Raison pour laquelle, nous nous sommes décidés, au comité de sécurité, de refouler ou d’attaquer ce buffle, au besoin de l’abattre. Je sais que le buffle est parmi les espèces protégées. Mais comme il est devenu trop agressif par rapport à la population, on doit l’abattre pour sécuriser notre population. Même les gens de la protection de la nature ne vont pas en tenir rigueur parce qu’il s’agit-là de la sécurité de la population », a dit Jean-Bosco Mukubidi qui parle des mesures prises pour sécuriser les paisibles citoyens face à ce danger et appelle la population de Kibolongo au calme et à vaquer librement à leurs activités en attendant qu’une solution définitive soit trouvée.

Bishop Mfundu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here