La Chaine Télé 50 doit prés de 60 000 $ au Trésor Public (Document)

0
1,841 views

La polemique bat son plein sur la toile après la coupure momentanée, hier, du signal de la chaine pro-Kabila Télé 50.

Son DG, Jean Mari Kassamba a sous entendu que cela avait un lien avec son interpellation, trois jours avant, à l’ANR. A la presse JM Kassamba a affirmé que dans les locaux de l’ANR, lui et le DG de la RTNC ont été questionnés sur la raison de la diffusion continue, sur leurs chaines respectives, des images de l’ancien Président Joseph Kabila.

Une version que rejetent nombreux observateurs qui font constater que non seulement Télé 50 est une chaine privée et peut se choisir sa tendance politique mais aussi que, si le problème était la diffusion regulière des images de Kabila, alors Digital Congo, une autre chaine pro Kabila se serait aussi retrouver dans le collimateur des services de renseignement.

Du coté du Ministère de la Communication et medias ont précise que cette coupure rentre dans le cadre de l’application d’une loi voté en 2015, qui obligeait aux chaines locales qui operaient encore en analogique de basculer vers le numérique.

Version soutenue même par le Président de la commission TNT, Bethy Pitilo, qui a lui exhorté ces chaines à basculer dans le numerique en respect de la loi; Avant de révéler que les fréquences analogiques utilisées par ces chaines étaient désormais reservées pour les chaines du Congo Brazza voisin et des opérateurs des télécommunications.

Une autre version vient de faire surface en rapport avec le dossier Télé 50. Selon laquelle les déboires de cette chaine serait plutôt dû à son insolvabilité envers l’Etat congolais. Ceci selon Honore Mvula, un cadre de la coallition au pouvoir Cach.

Des allégations confirmés par un document du ministère de la Communication et Media dont VOC a eu la possession. Selon cette note de débit l’entreprise audiovisuelle Télé 50 doit exactement 57 750$ au Tresor public.

Document ci dessous

Le signal de cette chaine a toutefois été retabli en début de soirée hier.

Un article de Voice Of Congo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here