La lettre de Bemba Depuis sa cellule à la CPI qualifiant Thomas Luhaka de «Traître»

0

bemba-17

 

L’entrée des 3 haut cad­res MLC, notamment son ex Secrétaire général, Thomas Luhaka, dans le gouvernement dit de cohésion avec la com­plicité de certains mem­bres du Bureau politique, a semé la plus grande confusion dans l’opinion nationale,faisant passer le parti bembiste- pour­tant de l’Opposition-, pour une nouvelle com­posante de la Majorité présidentielle (MP).Confusion savamment entretenue par la taupe Thomas Luhaka qui a distillé dans la presse des messages qui insinu­aient qu’il avait l’accord du sénateur Jean-Pierre Bemba lui-même pour entrer au gouvernement. Confusion sur confusion, Thomas Luhakaa dénigre ses contradicteurs au sein du parti en souten­ant qu’ils sont grincheux parce que leurs noms ne sont pas repris sur la liste du gouverne­ment Matata II, y com­pris celle de la propre soeur du Chairman. On ne pouvait pas faire pire pour brouiller l’image du MLC. Toutes ces cont­revérités ont fait bondir le sénateur Jean-Pierre Bemba du fond de se cel­lule de la CPI qui a pris sa plume pour rétablir la vérité. En exclusivité, C-NEWS s’est procuré une copie de la lettre du président du MLC datée du 10 décembre 2014 adressée à Thomas Luhaka. Dans cette mis­sive le Chairman qualifie Thomas Luhaka de dou­ble « traître » pour avoir abuser de la confiance placée en lui et pour avoir trahi les statuts du parti. Voir fac similé ci-dessous. Jean-Pierre Bemba dit parlant de Lu­haka son « étonnement et sa consternation » au sujet de son entrée au gouvernement. L’ex vice-président reconnait avoir autorisé son parti à participer aux Concer­tations nationales mais pasà se livrer au partage « équilibré et équitable du pouvoir ». Bemba rappelle à Luhaka que participer à un gou­vernement est un acte politique d’envergure et un engagement impor­tant qui aurait dû faire l’objet d’un grand débat au sein des instances du parti. Bemba prend acte de l’auto exclusion de Luhaka du parti et nom­me à sa place la séna­trice Eve Bazaïba. Be­mba estime que Luhaka a engagé le MLC de façon malhonnête et avec légèreté. La lettre de Bemba va définitivement clore ce chapitre dou­loureux du MLC qui tient à demeurer une force d’alternance à Kabila. Selon des indiscrétions, dans sa félonie, Luhaka a entrainé une dizaine des membres du collège des fondateurs, moyennant promesse des postes pour eux-mêmes ou pour leurs proches, dans son aventure de sape du MLC.

Lire ci-dessous la lettre de Bemba à Luhaka

Matthieu Kepa

C-NEWS

lettre-bemba

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here