La loi électorale vise à entraver le renouvellement de la classe politique en forçant les jeunes partis à intégrer les partis traditionnels (Erick Bukula)

0

Les voix ne cessent de se lever dans l’arène politique pour denoncer les modifications apportées à la loi électorale que nombreux jugent “Démocraticide”.

L’opposant et activiste Erick Bukula n’est pas du reste. Dans une video qui sera bientôt diffusée sur VOC, il a estimé que cette loi entrave le renouvellement de la classe politique.

“Cette nouvelle loi vise à entraver le renouvellement de la classe politique en ce qu’elle force les jeunes partis et partis des jeunes à intégrer les partis traditionnels qui sont gérés avec une main de fer par les politiques de l’ancienne classe”. S’est lamenté Bukula, qui est aussi membre du collège des leaders du mouvement citoyen MPC.

Le projet de loi modifiant la loi électorale a été adopté cette semaine à la chambre basse du Parlement, en absence de la majorité des députés de l’opposition qui ont boycotté la session.

Parmi les nouveautés dans la dite loi on compte notamment l’instauration d’un seuil de représentativité de 1%, l’usage de la machine à voter et l’augmentation de la caution à 1000$ par candidat aux prochains scrutins.

Ce samedi la loi est mise en examen au Sénat pour seconde lecture.

Un article de Voice Of Congo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here