La Majorité est formelle : «Le forum de Bruxelles est un véritable coup d’Etat contre la démocratie et la Constitution»

0

Kabila et MINAKU et Matata

Ça n’a pas tardé. Quelques heures seulement ont suffi pour que la MP (Majorité présidentielle) réagisse aux résolutions du conclave des leaders de l’Opposition, tenu du mercredi 8 mercredi au jeudi 9 juin 2016 à Genval, en Bruxelles.

C’est le Secrétaire général de la Majorité Présidentielle, Aubin Minaku en personne, entouré des membres du bureau politique de la MP, qui a procédé à la lecture de la déclaration de sa famille politique. On retient pour l’essentiel, que les sociétaires de Joseph Kabila rejettent en bloc les résolutions ayant sanctionné le conclave des leaders de l’Opposition congolaise, avant de les qualifier de tentative de coup d’Etat contre les institutions républicaines.

Réaffirmant sa volonté d’aller au dialogue politique déjà convoqué par le Chef de l’Etat, la MP invite le facilitateur désigné par l’Union Africaine pour ce faire à poursuivre sans désemparer l’action entreprise pour mettre en place un comité préparatoire au dialogue.

De même, la Majorité encourage la Commission électorale nationale indépendante à poursuivre ses efforts pour doter le pays d’un fichier électoral transparent, fiable et inclusif en vue d’intégrer les nouveaux majeurs d’âge et les compatriotes de la diaspora.

Ci-dessous la déclaration de la Majorité Présidentielle sur le forum de l’Opposition congolaise à Bruxelles :
La Majorité Présidentielle a suivi avec attention le déroulement du forum de certaines forces de l’Opposition congolaise au Royaume de Belgique.

La Majorité Présidentielle rejette toutes les résolutions adoptées par ce Conclave comme constitutives d’une tentative de coup d’Etat. Fidèle à l’option de sagesse déjà levée par le Président de la République à travers la convocation du Dialogue politique et inclusif, la Majorité Présidentielle invite le facilitateur à poursuivre sans désemparer l’action entreprise en vue de la mise en place effective du Comité préparatoire et de l’ouverture du Dialogue proprement dit avec les filles et les fils de toutes les composantes disposées à trouver des solutions aux problèmes majeurs qui minent notre processus électoral. Elle souligne, par ailleurs, que le mandat de Monsieur Edem KODJO tel que défini par l’Union Africaine ne contrarie en rien la Résolution 2277. A titre d’illustration, le communiqué conjoint signé lundi 6 juin à Addis Abeba par l’UA, l’ONU, l’OIF et l’UE ne rappelle-t-il pas le mandat du facilitateur Edem Kodjo et appelle toutes les parties à participer à ce forum.

Aussi, la Majorité Présidentielle encourage-t-elle également la CENI à poursuivre ses efforts de doter le pays d’un fichier électoral transparent, fiable et inclusif, reprenant notamment les dix millions de nouveaux majeurs et nos compatriotes de la diaspora, ceci en vue d’ouvrir la voie à l’organisation prochaine des élections crédibles, démocratiques et apaisées à tous les niveaux, de la base au sommet.

La Majorité Présidentielle regrette que l’Opposition congolaise, 56 ans après l’indépendance, recourt aux mêmes méthodes et aux mêmes pratiques des années 60 et 90 qui ont semé le chaos, mis en mal le processus démocratique et sapé le tissu économique de notre pays.

La Majorité Présidentielle félicite particulièrement la société civile qui, mue par l’esprit patriotique et de fierté nationale, s’est refusé à prendre part à un complot contre la nation. La Majorité Présidentielle lance un appel solennel à la population congolaise dans son ensemble, à la classe politique républicaine respectueuse des intérêts du peuple ensemble, avec la Société civile, à se lever comme un seul homme pour faire échec au coup d’Etat institutionnel en gestation.

La Majorité Présidentielle tient absolument au respect de l’ordre institutionnel installé de façon démocratique conformément à la Constitution ainsi qu’à la souveraineté du peuple congolais.

La Majorité Présidentielle dénonce et fustige toute approche insurrectionnelle tendant au renversement des institutions démocratiquement élues en violation des dispositions pertinentes de la Constitution comme attentatoire à la démocratie.

La Majorité Présidentielle invite en outre le peuple congolais à se ranger derrière Son Excellence Joseph KABILA KABANGE, Président de la République et Chef de l’Etat, sur la voie de la paix, de l’unité, de l’émergence et de la préservation des acquis démocratiques.

Fait à Kinshasa, le 10 juin 2016

Pour la Majorité Présidentielle,
Hon. Aubin MINAKU DJALANDJOKO
Secrétaire Général

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here