La suppression des visas effective entre Kinshasa et Brazzaville

0

kinBrazza

Les populations de Kinshasa et de Brazzaville traversent depuis lundi 28 septembre dernier de part et d’autre du fleuve Congo avec juste un laisser-passer, a constaté un reporter de Radio Okapi au Beach Ngobila. Les autorités des deux Congo ont supprimé les visas pour les habitants des deux capitales à l’issue des travaux de la commission mixte RDC-Congo Brazzaville, organisés la semaine dernière à Kinshasa.

«Je vous assure que tout se passe bien, je voyage avec ma carte d’électeur et le laisser-passer qui m’a coûté 5 000 francs congolais seulement pour partir à Brazzaville», s’est réjoui un kinois.

Si à Kinshasa il faut payer 5000 FC pour obtenir le laisser-passer, à Brazzaville ce document s’obtient gratuitement mais après plusieurs démarches.

«J’habiterai à Masina pendant mon séjour, je suis venu juste rendre visite à ma famille et, je rentre demain pour raison de service», a déclaré un Congolais de Brazzaville en séjour à Kinshasa qui n’a pas payé pour son laisser-passer.

Cette mesure supprimant les visas est applicable pour les habitants de Kinshasa et Brazzaville, les deux capitales les plus rapprochées mais ceux qui ne sont pas dans les provinces frontalières ne bénéficient pas de cette mesure. Pour eux, le visa est toujours d’application.

La RDC et le Congo-Brazzaville avaient décidé de supprimer le laisser-passer en mai 2014 à la suite de l’expulsion massive des ressortissants de la RDC de Brazzaville dans le cadre de l’opération policière «Mbata ya bakolo». Une opération menée, selon les officiels du Congo, pour expulser les ressortissants de la RDC en séjour irrégulier de l’autre côté du fleuve Congo. Les ONG avaient dénoncé de graves violations des droits de l’homme lors de cette opération qui s’est par la suite étendue à Pointe-Noire.

Un article de Radio Okapi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here