Lambert Mende: «La perquisition n’était pas dirigée contre John Numbi»

2

Mende et Numbi

Le gouvernement nie avoir dirigé une perquisition contre le général suspendu John Numbi. Le porte-parole de l’exécutif national, Lambert Mende Omalanga, l’a affirmé, mardi 21 janvier, au cours d’une conférence de presse tenue, à Kinshasa.

«La perquisition n’était pas dirigée contre le général John Numbi. On a découvert l’identité de la personne au moment où l’opération était en train de se dérouler. Il y a eu dénonciation d’un regroupement de personnes plus ou moins suspectes dans un endroit inhabité, donc un chantier où des gens ne peuvent pas habiter», a-t-il expliqué devant les journalistes.

Mende a expliqué que les autorités militaires de la 6è région militaire se sont intéressées à dénicher des personnes trouvées dans une résidence inhabitée pour éviter la situation d’insécurité qui a prévalu fin décembre dernier à Lubumbashi.

Il fait notamment allusion aux attaques armées simultanées du 30 décembre menées contre les sites stratégiques du pays à Kinshasa, à Lubumbashi (Katanga), à Kolwezi (Katanga) et à Kindu (Maniema).

Le porte-parole du gouvernement affirme que le procureur a interpellé dix-huit personnes parmi lesquelles quatre policiers. Ces derniers ont été aussitôt libérés. Des sources militaires renseignent que 16 personnes suspectes sont jusqu’à présent aux arrêts dont une femme et quelques effets militaires ont été saisis dans la résidence perquisitionnée. «Donnons le temps au procureur de nous dire qui sont ces personnes arrêtées», a poursuivi Mende.

La ferme du général Numbi située sur la route de Kasenga aurait également été perquisitionnée.

Les sources militaires expliquent également que l’objectif de l’opération n‘était pas d’arrêter le général John Numbi mais plutôt de vérifier les allégations selon lesquelles il entretiendrait des miliciens Maï-Maï et autres miliciens Bakata Katanga.

Après la perquisition faite dans les résidences de l’ancien inspecteur général de la police, la situation est redevenue calme à Lubumbashi notamment au quartier Carrefour où les militaires lourdement armés étaient déployés depuis lundi après-midi.

Le général John Numbi avait, au cours d’une conférence de presse tenue le 31 décembre dernier à Lubumbashi, nié tout lien avec les instigateurs de l’attaque armée du 30 décembre contre des intérêts de l’État à Kinshasa, Lubumbashi et Kindu. Il avait par ailleurs qualifié de «stupide » la rumeur selon laquelle sa ferme hébergerait des miliciens à sa solde.

L’ancien inspecteur général de la police congolaise avait été suspendu de ses fonctions en juin 2010 au lendemain de la découverte du corps de Floribert Chebeya, activiste des droits de l’homme en RDC. La veille de sa mort, le défunt avait un rendez-vous finalement annulé avec John Numbi au siège de la police à Kinshasa.

Source : Radio Okapi

2 COMMENTS

  1. Ha oui L.M. ,on le sait très bien que la perquisition n’était pas dirigée contre John Numbi mais contre son chien et ses deux chats qui du reste sont un danger pour la république.Merci pour votre présicion si vraie.Vous de la bouche de qui ne sort aucun mensonge…Vous l’homme le plus intègre de la républlique…Malheureusement pour vous votre règne touche à sa fin…Sachez une chose:les congolais ne vous regretterons jamais,vous et votre bande de gangster!!!

  2. Il manque quelqu’un dans les réactions.
    Peut être qu’il n’a pas encore lu cet article . Attendons voir.
    A KO KOTA NA DROITE!!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here