Le chef rebelle Bertrand Bisimwa donne 48 heures aux FARDC de quitter Kanyamahoro

3

Bisiimwa51

GOMA- Le chef rebelle du M23, Bertrand Bisimwa a donné mardi 48 heures aux forces loyalistes congolaises de quitter la localité de Kanyamahoro, près de la cité de Kibumba dans le territoire de Nyiragongo au Nord-Kivu. La localité a été conquise par les Forces armées de la Rdc, après des affrontements qui les ont opposé aux mutins pendant près de deux heures soit de 3h00 à 5h00 du matin. Depuis Kampala où il se trouve, le chef rebelle a menacé d’ordonner à ses militaires de reprendre les armes, indiquant que la conquête de cette localité risquait d’être considérée comme une déclaration de guerre, si jamais l’armée gouvernementale ne se retirait pas de Kanyamahoro. ‘‘Que ce soit le gouvernement ou le M23, chaque camp accuse l’autre d’avoir violé la trêve’’, a affirmé un humanitaire basé à Goma. Selon un haut gradé des Fardc, ce sont les mutins qui les ont attaqués en premier dans leur camp alors que les soldats loyalistes  étaient en patrouille. D’autre part, un responsable de la Mission des Nations unies pour la stabilisation de la paix au Congo a indiqué au conditionnel que la reprise de ces affrontements pourrait être liée à la rencontre des patrouilleurs de deux groupes. La population de Kibumba vit dans la panique de peur de revivre le cauchemar après la quiétude observée pendant plus d’un mois de cessation des hostilités. Les boutiques et magasins ont fermé rapidement presque toute la journée. ‘‘Nous ne savons pas ce qui va nous arriver dans les prochaines heures parce que les militaires sont en alerte ici’’, a déclaré Kambale, un vendeur rencontré à proximité du petit marché de Kibumba. La reprise de combats était prévisible avec l’enlisement des pourparlers de Kampala. Depuis une semaine, les rebelles du M23 reçoivent des renforts en provenance du Rwanda et l’Ouganda, avait alerté Omar Kavota, le porte-parole de la société civile du Nord-Kivu. La même société civile, d’ailleurs, qui avait annoncé, il y a deux jours, l’arrivée de neuf camions des militaires des armées rwandaises et ougandaises dans le territoire de Rutshuru.

Source : 7sur7.cd

3 COMMENTS

  1. Bisimwa , vilain rwandais Mama na y….., criminel de guerre,sans Hipolytte Kanambe alias Kabila Joseph en RDC ton histoire et celui de ton mentor le criminel Kagame prendra FIN.

  2. We still need the government of Congo to control the whole country. Otherwise There is something has been hid it between Joseph Kabila and Kagame.

Leave a Reply to Ilundu Dunia Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here