Le drame de Paris s’invite dans le débat politique congolais: Kamerhe VS Minaku via tweeter

1

kamereet Minaku

La tragédie qui a frappé la France, vendredi 13 novembre, dans la nuit duquel des terroristes ont tué une centaine de personnes à Paris, s’est invitée dans le débat politique en RDC. L’opinion a été surprise de voir la rapidité avec laquelle le président de l’Assemblée et chef de la Majorité présidentielle (MP), Aubin Minaku, a réagi aux attaques terroristes de la ville lumière. « Ma compassion pour la France .Paris demeurera éternel. Ensemble pour lutter contre le terrorisme » a-t-il tweeté. Cette promptitude à réagir à un drame qui se passe à des millions de kilomètres de la RDC a naturellement fait bondir Vital Kamerhe, un des leaders de l’Opposition et patron de l’UNC. L’ex président de l’Assemblée nationale a vite fait le lien avec le drame de Beni, ville qui est soumis à des massacres répétés de sa population,  en soulignant «  l’indifférence totale du gouvernement ». Kamerhe demande, dans son tweet,  au président de la République, Joseph Kabila, de convoquer une réunion de crise pour la population de cette ville du Nord-Kivu.

Kamerhe est d’autant crédible car il avait un jour auparavant salué la mémoire des 24 nouvelles victimes de Beni. On ne peut donc pas l’accuser de faire de la récupération politicienne. Mais Aubin Minaku est blamâble car l’opinion a toujours déploré le mutisme des autorités rd-congolaises face aux différentes tragédies qui assaillent la population. Difficile de trouver une réaction des autorités nationales sur le sujet. Mais en occident, même pour un mort, les autorités se mobilisent. Ce qui démontre leur attachement à la vie humaine que la constitution rd-congolaise a élevée au rang du sacré. Cette affaire de Paris tombe mal car Minaku et les autres autorités rd-congolaises n’ont pas pipé mot sur la mort par immolation d’un jeune taximan (Mwamba Mudimbo) à Lubumbashi, las des tracasseries policières.

Ce drame a jeté l’émoi dans la population mais la plupart des autorités rd-congolaises sont restées impassibles.  Question sans doute d’éluder leur responsabilité dans cette tragédie. Avant d’être  président de l’Assemblée  Parlementaire francophone, Minaku est d’abord président de l’Assemblée nationale. Il doit donc réagir avant tout au drame qui frappe sa population avant de compatir  à celui qui touche les lointains français.  Qui donc de la Majorité présidentielle et de l’Opposition est vraiment inféodée à l’occident  si l’indifférence est la règle pour les drames rd-congolais et la sollicitude pour les tragédies étrangères notamment françaises? Le terrorisme quel qu’il soit et où qu’il se déroule est condamnable et doit être condamné. Mais la responsabilité première des autorités rd-congolaises est de se montrer compatissant d’abord avec leur peuple avec de le faire pour d’autres peuples amis. Ci-dessous les tweets de deux personnalités.

Un article de 7sur7

vk1

R

1 COMMENT

  1. kabila=kamerere=minaku ILS S’ENFOUTENT DES CONGOLAIS, CES DERNIERS LE SAVENT.
    ALLONS AU DIALOGUE UNI SELON L’ACCORD D’ADDIS AFIN DE METTRE FIN A CE SYSTEME DE TUERIE ET DE CLOCHARDISATION EMANANT DU RWANDAIS TUTSI jo kabila ET SES VALETS COMME LE BURUNDAIS kamerere,LE PILLEUR JUIF ISRAELIEN katumbi moise, aubin minaku,mende,boshab,ruberwa,…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here