Les USA tiennent au transfert pacifique du pouvoir en RDC

0

Obama-Kabila-inset


Le communiqué de l’Ambassade américaine à Kinshasa émis le 24 Août est sans ambages là-dessus

24heures après avoir assisté au lancement des travaux du Comité préparatoire du Dialogue politique, l’Ambassadeur des Etats-Unis en RDC a rendu public un communiqué commenté selon le goût des groupes politiques en présence. Plusieurs acteurs de la Majorité présidentielle se sont réjouis de cette prise de position sans réellement entrer en profondeur du message marquant la continuité de la logique américaine sur la situation politique en RDC.

L’Ambassade américaine à Kinshasa qui a pris l’option de réagir chaque fois qu’elle en a l’occasion a fixé clairement l’opinion sur son entendement par rapport au lancement du Forum national voulu inclusif pour le dégagement d’un consensus en faveur d’un calendrier électoral crédible et un transfert du pouvoir d’une manière démocratique.

Ce n’est donc pas par hasard que l’Ambassadeur des USA, tout en saluant le lancement du Dialogue politique sous l’égide de l’Union Africaine, insiste sur la tenue d’élections crédibles et une passation pacifique du pouvoir. Ce sont là, pour son pays, les éléments déterminants pour améliorer la stabilité et le développement économique en RDC.

Ainsi croit-il sincèrement que le Président Joseph Kabila Kabange a encore l’occasion historique de présider à la première passation démocratique du pouvoir exécutif au Congo-Kinshasa, en dépit du fait que les chances de trouver un consensus électoral et un plan de transition s’amenuisent.

L’Ambassadeur américain a réitéré la détermination de son pays de voir le gouvernement de la RDC, les leaders de l’opposition et les membres de la société civile promouvoir le processus du dialogue.

Les Etats-Unis, a-t-il aussi souligné, attachent une grande importance à l’espace politique ouvert et au respect des Droits de l’homme. Les parties congolaises sont invitées sans distinction à exercer leurs droits pacifiquement en s’abstenant de toute provocation.

De son côté la Mission des Nations-Unies en RDC (MONUSCO)trouve nécessaire d’intensifier des efforts de manière à crédibiliser le Dialogue qui, d’après le Porte-parole Felix Prosper Basse, n’est pas encore inclusif.

Le SG de l’ONU qui dit suivre de près la situation en RDC peut se rendre à l’évidence dès à présent que la Résolution 2277 du Conseil de Sécurité des Nations-Unies recommandant la tenue du dialogue politique et l’organisation des élections présidentielle et législatives dans les délais prévus conformément à la Constitution n’est nullement suivie. C’est bien le moment d’agir dans le sens de l’intérêt de préserver la paix difficilement acquise.

Par KerK

La Tempete des Tropiques

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here