Loi sur la CENI : “La coalition Lamuka aile Fayulu voit les choses en extremiste; Il ne doit pas nous donner un ordre” (Abbé Nshole)

0

Interrogé sur les accusations selon lesquelles il aurait éteint les lumières lors de la réunion des confessions religieuses au centre interdiocesain sur la désignation du Président de la CENI, au cours de l’émission Face à face ce dimanche 08 août 2021 sur Top Congo FM, l’abbé Donatien Nshole, Secretaire Général de la CENCO affirme que les Chefs religieux n’ont pas été chassés.

“Dodo Kamba a menti, les Chefs religieux n’ont pas été chassés de la CENCO”, dit l’abbé Donatien N’Shole, Secretaire Général de la CENCO

Contrairement à ce qu’il a raconté, “je leur ai que le président (Mgr Utembi) a conclu la réunion, je serais obligé d’éteindre les lumières et fermer les portes”.

“Il n’y avait aucun technicien. Je n’ai donné d’ordre à personne. Je n’ai même pas touché à l’interrupteur”.

Quand Dodo Kamba lui a demandé s’il les chassait, “je suis resté silencieux”.

Et d’ajouter:”Je n’ai jamais chassé les pasteurs de la salle. Je leur avais dit que je dois éteindre les lumières pour aller dormir, je suis fatigué.”

En ce qui concerne le refus de la coalition Lamuka/aile Martin Fayulu qui a demandé aux confessions religieuses de ne pas entériner la désignation des leurs délégués à la CENI sans un large consensus et des reformes électorale, le Secrétaire Général de la CENCO accuse cette coalition pro-Fayulu de voir les choses en extremiste.

” La coalition Lamuka aile Fayulu voit les choses en extremiste”, dit Abbé Donatien Nshole. “Il ne doit pas nous donner un ordre”, répond-t-il à Martin Fayulu qui leur a demandé de ne pas envoyer leurs délégués à la CENI. “Ça serait une décision extrémiste”.

“La CENCO a toujours été prudente”, précise l’Abbé  Donatien Nshole.

“La loi ne lui autorise pas de proclamer les résultats”.

“Si on l’avait fait, on aurait été traduit en justice”, dit encore le SG de la CENCO sur les résultats de l’élection présidentielle de 2018 sur lesquels se base Martin Fayulu pour réclamer sa victoire “volée”.

“On nous accusait d’être proche de ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui, ils nous donnaient quoi ?”.

“En général, quand l’église dénonce, ça arrange ceux qui sont dans l’Opposition”.

Pour rappel, les Chefs religieux Congolais ont échoué à désigner le candidat pésident de la centrale électorale, de manière consensuelle, à l’expiration du délai butoir fixé au 28 juillet et  48 heures supplémentaires leur accordées par l’Assemblée nationale. 

Si 6 confessions ont élu Denis Kadima, selon certaines indiscrétions, dont la candidature était portée par l’église kimbanguiste, les Églises catholique et protestante qui soutenaient, elles, Cyrille Ebotoko laissent entendre qu’il n’y a eu ni consensus ni élection d’un des candidat à l’issue des travaux.

Bishop Mfundu

Contactez la rédaction de Voice Of Congo : 00243 818956860

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here