Lutte contre la consommation de la drogue Bombé à Kinshasa : Le ministre de la Jeunesse annonce des opérations de terrain dès ce lundi 23 août 2021

0

Le ministre de la Jeunesse exhorte “tous les jeunes à dénoncer toutes les usines où se fabrique et se vend cette drogue” après des renseignements qui font état de plus de 3000 jeunes accros à la drogue “Bombé” dans la commune de Kalamu, à Kinshasa.

Yves Bunkulu annonce “des opérations de terrain dès demain”, soit le lundi 23 août 2021.

« Bombé ». Ce nom est de plus en plus évoqué dans le vocabulaire des Kinois. C’est une nouvelle drogue fabriquée à base des résidus des tuyaux d’échappement des véhicules. Très prisée par les jeunes de la capitale Kinshasa, cette substance toxique ne laisse pas sans conséquences : dormir débout, pleurer ou rire sont pas parmi les effets. 

« On fait un mélange des poussières venant du tuyau d’échappement et d’autres produits », témoigne un jeune consommateur de « Bombé ». 

« Une fois qu’ils en consomment, les jeunes deviennent comme des ‘’zombies’’ ». L’état d’inconscience s’installe. La démarche change, ils dorment debout, se grattent.  Il y a aussi le visage qui se transforme, tantôt il pleure tantôt il rit », explique le toxicologue, Pr Ndelo Di Panzu auprès de la radio Okapi.

La personne adopte un comportement bizarre, il n’a plus conscience de la propreté donc, il devient tout sale, poursuit-il. 

« Il n’a plus envie de manger, il dort pratiquement toute la journée, n’importe où, manger devient même très difficile. C’est de cette façon que bombé se manifeste », ajoute Pr Ndelo. 

Au Conseil des ministres, le Chef de l’État a appelé “à la prise en charge et à l’encadrement des jeunes victimes” de Bombé.

“Ce phénomène de société en appelle à la responsabilité collective de toute la nation”, a dit Félix Tshisekedi.

Bishop Mfundu

Contactez la rédaction de Voice Of Congo : 00243 818956860

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here