Malawi : Un nouveau homme fort est investi malgré la tentative du président sortant de s’y opposer.

0
1,726 views

Peter

 

Le démocratie a prévalu au Malawi, la voix du peuple a été entendue dans ce pays d’Afrique australe. Les plus de 35% d’électeurs qui avaient voté pour une alternance politique en faveur de Peter Mutharika ont finalement obtenu gain de cause.

Mr Mutharika a été investi comme président ce samedi 31 mai après la décision de la Cour Suprême prise la veille de valider  les élections du mois passé. Et cela, malgré la tentative de la présidente sortante, Joyce Banda d’annuler les scrutins dû à ce qu’elle a appelé “irrégularités”.

Selon les résultats officiels des élections de mai, Mme Banda a obtenu 20,2% des votes, ce qui l’a placé en troisième position derrière Peter Mutharika 36,4% et Lazarus Chakwera du MCP (Parti du Congrès du Malawi) 27,8%.

Mme Banda s’est donc finalement pliée à la décision de la Cour Suprême après une tentative initiale d’annuler les élections. Elle a reconnu sa défaite le samedi dans la matinée allant même jusqu’à féliciter son adversaire et demander à ses supporters de faire de même.

“Je demande à tous les Malawites de soutenir le nouveau président, le Professeur Mutharika et son gouvernement…Les malawites devraient aller de l’avant en tant qu’une seule nation, rester unis, respecter la primauté du droit et continuer à être dans la paix et le calme alors que nous entrons dans les 50 prochaines années du future du Malawi.” A t-elle- déclaré.

Un message avec quelques similarités est venu du nouveau homme fort du pays, Mr Mutharika. Il a dit : “Il est evident que nous faisons face à des serieux problèmes dans ce pays. Ensemble, construisons ce pays qui est sur le point de s’écrouler.”

Les deux hommes politiques ont des inimités datant de 2012, à la mort du président Bingu wa Mutharika. A l’époque, Joyce Banda était vice-présidente et Peter, frère du président Bingu, était ministre des affaires étrangères. Joyce avait accusé Peter d’avoir tenté de dissimuler la mort de son frère pour empêcher Joyce de prendre le règne du pays.

Depuis, un casier judiciaire a été ouvert contre Peter, accusé entre autre de trahison et d’incitation à la violence. Ces poursuites judiciaires seront suspendues pendant le mandat du nouveau président car ce dernier jouira d’une immunité en tant que président.

Agé de 74, Peter Mutharika, un professeur en droit, devient donc le 5ème président du Malawi depuis l’accession du pays à l’independance. Il est élu pour un mandat de cinq ans.

 

Erick Bukula

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here