Mamadou Ndala : des nouveaux « suspects » interpelés

0

000_Par7754640_0

Sept personnes suspectées d’avoir participé à l’assassinat du colonel Mamadou Ndala ont été interpelées dans la localité de Komanda, jeudi 2 janvier, à 75 km de Bunia (Province Orienatle). Parmi les suspects interpelés par les Forces armées de la RDC (FARDC), on compte six voyageurs et un responsable de la communauté Nande de Komanda.

Les six voyageurs arrêtés revenaient d’un mariage coutumier à Butembo. Ils voyageaient ensemble sur l’axe routier Bunia-Beni dans une Jeep de marque Toyota Prado, de couleur bleue, le jour où le colonel Mamadou Ndala des FARDC a été assassiné.

Vendredi matin, elles ont été transférées avec leur véhicule à la base militaire de la zone opérationnelle des FARDC à Tséré, un village périphérique de la cité de Bunia.

Ayant appris leur arrestation, le responsable de la communauté Nande est allé intervenir pour demander leur libération. Il a été à son tour arrêté et mis au cachot.

Le Général Fal Sikabwé, commandant de la zone opérationnelle des FARDC, déclare pour sa part que la Jeep qui transportait ces personnes, a été suspectée par ses collègues militaires de la province voisine du Nord-Kivu.

Ces personnes ont été momentanément relâchées samedi tard dans la soirée. Elles sont attendues avant la fin de la journée de lundi 6 janvier à la base militaire de Tséré où leur audition devra se poursuivre.

Les proches des personnes arrêtés contestent cette arrestation qu’ils qualifient de tracasserie militaire.

Deux autres suspects ont été arrêtés samedi 4 janvier à Beni-ville (Nord-Kivu). Parmi eux, un responsable du bataillon des FARDC à Beni-ville et l’un des gardes du corps du colonel Ndala.

Source : Radio Okapi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here