Manifestations de rue : RDC, le PGR Kabange Numbi met en garde

2

flory-kabange-numbi

A l’heure actuelle, affirme-t-il, aucun individu ou groupe d’individus n’exerce le pouvoir par la force. Toute tentative de recourir à des manifestations de rue pour résister contre les  Institutions en place,  sera interprétée comme une intention avérée de les renverser. Leurs auteurs seront passibles des peines prévues par la loi. Dans tous les cas, la menace du PGR est précise lorsqu’il demande, par exemple,  que  la lecture de l’article 64 de la Constitution  soit étendue à  l’alinéa 2 qui, lui, parle d’infractions imprescriptibles, pour punir  les contrevenants.

Le débat politique se corse autour du dialogue. Le Procureur Général de la République est sorti de sa réserve pour mettre en garde les acteurs politiques qui promettent de recourir à l’article 64 de la Constitution. Pour Kabange Numbi, cet article 64 qui stipule que : «Tout Congolais a le devoir de faire échec à tout individu ou groupe d’individus qui tente de prendre le pouvoir par la force ou l’exerce en violation des dispositions de la présente Constitution », est abusivement exploité.

Parce que, dit-il, à l’heure actuelle, il n’existe en RDC aucun individu ou groupe d’individus qui tente de prendre le pouvoir par la force. Il ajoute que les Institutions du pays exercent le pouvoir en respect de la Constitution. Kabange Numbi a interprété les dispositions relatives aux manifestations publiques. « Si les manifestations publiques sont garanties par la Constitution, la disposition qui les prévoit,  les assujettit à certaines restrictions », rappelle le Procureur Général de la République.

Parmi ces restrictions, l’obligation d’informer l’autorité administrative compétente qui, elle, a la latitude de donner les orientations de la manifestation  notamment,  l’itinéraire. Il en est de même de l’article 22 de la Constitution garantissant la liberté de pensée et de religion dont l’exercice est soumis à une réglementation.

Le PGR Kabange Numbi n’accepte pas d’appels à la résistance et aux troubles contre les Institutions en place. D’où, la nécessité pour lui,  d’insister sur  la disposition constitutionnelle selon laquelle : « Toute tentative de renversement du régime constitutionnel constitue une infraction imprescriptible contre la Nation et l’Etat qui est punie conformément à la loi ». Ainsi, « Tout individu ou groupe d’individus qui conspirerait contre ces institutions ne l’aura fait que dans la seule intention avérée de les renverser, qui tombe dans les prévisions de cette disposition constitutionnelle qui qualifie ce comportement d’infraction imprescriptible contre la Nation et l’Etat et dont les auteurs,  quelle que soit,  par ailleurs,  la qualité sont passibles des peines prévues  par la loi ».

Il importe de signaler que la sortie médiatique du PGR intervient en concomitance avec la messe dite par le Ministre de la Communication et Médias, Lambert Mende, qui a répondu au message des Evêques portant, entre autres,  sur le respect absolu de la Constitution. Il y a deux ou trois jours, le G7 et la Dynamique de l’Opposition ont produit une déclaration à Fatima, à l’occasion de leur union, dans laquelle ils s’engagent à barrer la route à tout contournement de la Constitution. L’adresse du PGR a de quoi faire réfléchir, plus de deux fois, les opposants politiques dans leur prise de parole

Un article de La Prosperite

2 COMMENTS

  1. VOILA UN PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE QUI SORT PLUS RAPIDE POUR DEFENDRE LA MP ET D INTIMIDE DE L AUTRE COTE. TOUT CA CE DES STRATEGIE DE MP CA MONTRE QU IL TRAVAIL ENSEMBLE ET IL SONT PRES A TOUT ARRESTATION ET TUERI.

  2. Procureur ya Tufi, tu viens d´ouvrir la porte à la CPI . Après l´arrestation de Kabila , quel sera ton sort. ????
    Ba zoba . des nègres. 50 d´années après ????? kaka buzoba na buzoba… mais ya mbal´oyo na ba zoba ya ba Généraux na bino toko kanga bango. Mende, Kimbuta, Kinkiey, Boshab, Minaku, Atundu, Kaley, Mujey et les autres , comme vous venez de déclarer la guerre au peuples Congolais nôtre réponse est celle – ci: nous sommes près pour défendre nôtre patrie parce que nôtre cause est juste. Messierus sachez le que chaque choses à son temps. Kanambe veux mourrir au pouvoir c´est tout simplement parce qu´il à peur qu´il soit humulier à Makala vu les males qu´il à fait au peuples Congolais, notament: Vols des biens , Asassinat des politiciens , emprisonnements des politiciens, fabriquer des guerres pour rendre le pays ungouvernables, trahison de la nation et j´en passe. donc nous savons c´est que tu veux maintenant. bref toi et tes compagnons, vous seraient humuliers.

Leave a Reply to nvuila Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here