Massacre de Kishishe: Au nom de la RDC, la Ministre de la justice Rose Mutombo saisit officiellement la CPI

0

À la suite du Ministre de la Communication et porte parole du Gouvernement, Patrick Muyaya qui a annoncé au Magazine LE DÉBAT sur TOP CONGO FM: “le président de la République avait exigé une enquête interne et externe lors du dernier Conseil des ministres exclusivement consacrée aux massacres de Kishishe (où près de 300 civils ont été tués). La ministre de la Justice a tenu un discours à la Haye à ce sujet. Bien avant de s’envoler pour la Hollande, elle a donné une injonction à l’auditeur général pour débuter les enquêtes”, la Ministre de la Justice Rose Mutombo souhaite que “tous les criminels qui sèment la désolation sur son territoire soient traqués et punis”.

“Par ma voix, mon pays, la République Démocratique du Congo en appelle à la solidarité internationale pour faire cesser l’agression dont elle est victime de la part du Rwanda et à la coopération avec la Cour pénale internationale (CPI) pour que tous les criminels qui sèment la désolation sur son territoire soient traqués et punis”.

C’est ce que la Ministre de la justice a dit à la 21ème session de l’Assemblée des États parties au Statut de Rome au World Forum convention center à La Haye aux Pays-Bas.

Au nom du Président de la République, la ministre d’État en charge de la Justice, Rose Mutombo a invité personnellement le Procureur Général de la CPI à venir en RDC voir de ses propres yeux les exactions commises par les groupes armés appuyés par le Rwanda.

“Tout en saluant l’annonce faite hier par le procureur de visiter certains pays l’année prochaine, la République Démocratique du Congo, à travers son président, son excellence Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo me charge de demander au procureur de commencer sa visite par mon pays, vu qu’il y a péril en demeure”.

Les terroristes du M23 appuyés par le Rwanda ont perpétré des massacres contre près de 300 compatriotes civils non armés dans le village de Kishishe en territoire de Rutshuru dans la province du Nord-Kivu le 29 novembre dernier.

Elle a aussi sollicité auprés des participants à ses assises, l’observation d’une minute de silence en mémoire de ces victimes.

“Je sollicite l’observation d’une minute de silence en mémoire de ces victimes parmi lesquelles on compte les vieillards, les femmes et les enfants. Les auteurs de ces crimes sont aujourd’hui bien identifiés par les experts des Nations-Unies et opèrent même à visage découvert”, insiste la ministre de la Justice et Garde des Sceaux.

Rose Mutombo cite les ADF et les M23 comme principaux auteurs des massacres à l’Est de la RDC.

“Il s’agit principalement de deux groupes terroristes dont l’un est d’origine Ougandaise, en l’occurrence l’ADF et l’autre servant de supplétif à l’Armée Rwandaise, le Mouvement du 23 mars, mieux connu sous l’appellation du M23 par lequel le Rwanda agresse la RDC. Et c’est connu de tous”.

Pour Rose Mutombo, il ne fait aucun doute: “l’objectif poursuivi par ces groupes est de décimer mes compatriotes afin d’occuper leurs terres et s’emparer des ressources naturelles dont regorge la République Démocratique du Congo. Outre les violences qui écument toute la partie Est, les crimes graves sont également commis dans la partie Ouest précisément à Kwamouth dans la Province de Mai-Ndombe”.

Elle reste convaincue que la visite du procureur de la CPI “lui permettra de se rendre compte du désastre humain causé par les différents criminels terroristes précités aux populations et n’hésitera pas à se saisir de tous les auteurs, coauteurs et complices de tous les crimes graves pour que leurs comportements, qui portent atteinte à la mémoire collective de l’humanité, soient réprimés afin que tout le monde dise : plus jamais ça”.

Et de conclure : “face à l’agression dont mon pays est victime de la part du Rwanda, je suis convaincue qu’il bénéficiera de la même compassion dont témoigne la Communauté internationale à l’égard de l’Ukraine”.

Bishop Mfundu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here