Moïse Moni Della depose une plainte contre Kabila pour haute trahison

0

Le président du parti politique Conservateurs de la nature et democrate (Conade), a saisi le Procureur général de la République, sur une plainte contre le président Kabila et plusieurs personnalités du regime actuel.

Dans un document déposé à la Cour Constitutionnelle, dont Voice Of Congo a obtenu une copie, Moïse Moni Della accuse le chef de l’Etat d’être commanditaire des violences et tueries lors des manifestations de janvier 2015 ainsi que celle de septembre dernier.

Il affirme que lors de ces protestations, Kabila a “detourné” les forces armées” dont il est le chef suprême. Ce qui selon lui constitue une infraction de haute trahison punissable par la justice du pays aussi bien que la justice internationale.

L’opposant a aussi trainé en justice le même PGR chez qui il a déposé la plainte. Moni Della accuse Flory Kabange d’avoir arbitrairement émis des documents interdisant les opposants de voyager. Ce qui a conduit à l’arrestation du plaignant lui même mais aussi de Bruno Tshibala, actuelle Premier ministre, à l’épôque porte parole de l’UDPS.

Le PGR Flory Kabange est aussi accusé d’une politique de deux poids deux mésures pour avoir “ignoré” les plaintes des opposants. Notamment celles de Franck Diongo. Ce qui, explique Moni Della, constitue une “infraction d’absentention coupable”.

Plusieurs autres personnalités du pays sont sur la liste des accusés dont le général Amisi Kumba, l’ancien ministre de l’interieur Evarist Boshab mais aussi le chef des services de renseignement Kalev Mutond.

Apres plusieurs mois en détention, Moïse Moni Della a recouvré la liberté en janvier dernier. Resultat des mesures de décrispation politique que devrait prendre le regime dans le cadre de l’accord politique de la St Sylvestre.

Ce proche de Moise Katumbi avait été arrêté à la suite des manifestations du 19 et 20 septembre dernier et accusé d’être complice des pillages qui avaient eu lieu dans la ville. A l’époque, les manifestants réclamaient le respect de la Constitution par le président Kabila.

Un article de Voice Of Congo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here