Mongala : Situation confuse, deux gouverneurs intérimaires se disputent la chaise

0

Crise de leadership au sein de l’exécutif provincial  de la Mongala.  Les informations recoupées par votre site d’information révèlent que la province de la Mongala serait actuellement dirigée par deux intérimaires dont l’un avec mandat du conseil d’Etat et l’autre avec celui du vice premier ministre de l’intérieur.

Arrivée à Lisala le mercredi 14 juillet en provenance de Kinshasa où elle a été se plaindre devant le conseil d’Etat, l’ancienne ministre de l’intérieur et gouverneure intérimaire Clémentine Sole a été accueillie par une frange de la population, venue écouter son message.

« je remercie beaucoup le premier président du conseil d’Etat qui, après avoir étudié mon dossier, a constaté que j’été injustement éjecté à la tête de la province raison pour laquelle il avait décidé d’amener le dossier au tribunal. Après délibération, vous avez tous suivi que le tribunal m’a remis de mes droits comme gouverneure. Au stade actuel, l’heure n’est pas réservée au discours. Je demande simplement que la population de la Mongala vit dans la paix, plus question d’intimider quelqu’un, nous sommes tous enfants de la Mongala même celui d’une autre province qui a choisi de rester ici est un Mongalais », a-t-elle martelé.

Pendant ce temps, le vice-gouverneur et gouverneur intérimaire Serge Mongulu a choisi lui la presse pour faire entendre sa voix.

« Nous étions étonné que le mercredi 14 juillet 2021 à partir de 15 heures 39 minutes, les ennemis de notre province de la Mongala sont descendus à l’aéroport  de Lisala et ce, pour créer du desordre, voler l’argent et introduire les germes de la division, de la segregation  et aussi pertuber l’ordre public, insécurité. Tout ça, c’est pour une fois de  plus regresser notre province. Depuis la même nuit de leur arrivés, ils ont cassé toutes les portes des bureaux du gouvernorat sous la bénédiction du Chef de police le Général Kiala Jean de la Croix. Par le pouvoir qui me sont conférés et par l’aide du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi en vue de faire regner la sécurité sur toute l’étendue de la province et après réunion avec le comité de sécurité, je décide ce qui suit : l’expulsion du Général Kiala dans la province de la Mongala, le procureur général a réçu l’ordre d’arrêter Mme Sole et ses collaborateurs et enfin, je demande aux filles et fils de la Mongala de faire confiance à l’Etat pour la paix et la sécurité », a a-t-il déclaré le jeudi 15 juillet devant la presse.

Pour rappel, après la destitution du Gouverneur de province par les députés provinciaux, son adjoint, destitué avant lui été encore à Kinshasa où il attendait le verdict de la cour de suite de la sa destitution par les élus provinciaux qu’il avait jugé illégale. C’est ainsi que, la ministre de l’intérieur a été désignée à l’époque comme gouverneure intérimaire.

Quelques semaines après, la cour constitutionnelle a rendu son verdict, donnant raison au vice-gouverneur Serge Mongulu et ce dernier sera notifié par le VPM de l’intérieur en qualité de Gouverneur intérimaire de la Mongala.

Mécontente de cette décision, Clémentine Sole va aller se plaindre au niveau du conseil d’État qui a pris soin de la rétablir comme Gouverneur ad intérim pendant que le vice-gouverneur assumait déjà cette fonction.

Dossier à suivre !

Jean-Pierre Mutamba

Contactez la rédaction de Voice Of Congo : 00243 818956860

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here