Mukungubila dénonce la mort d’un de ses partisans, victime “d’inqualifiables tortures” des mains des forces de sécurité

0

Le Bureau de l’opposant en exil Joseph Mukungubila, a accusé les autorités congolaises d’être responsables de la mort d’un de ses adèptes incarcéré depuis près de 4 ans à la prison de Dilala (Kolwezi).

Dans un communiqué publié sur son site officiel, le bureau de Mukungubila a annoncé la mort de Dieudonné ILUNGA WA MPANGA de suite de ce qu’il qualifie d'”inqualifiables tortures” aux mains des agents de sécurité.

“Ilunga (35 ans et père de 3 enfants) était malade depuis plusieurs jours et avait maintes fois sollicité des soins appropriés auprès de l’autorité pénitentiaire qui les lui refusait ! Ce n’est qu’hier, mardi 1er août 2017, à 20 heures, que monsieur ILUNGA est emmené d’urgence à l’hôpital de MWANGEJI, pieds et poings liés alors que depuis des heures il avait une très forte fièvre et crachait du sang en abondance ! Il avait par ailleurs perdu connaissance à la prison. A l’hôpital, il sera entièrement attaché à un brancard, toujours les pieds et poings liés sans qu’on ne lui prodigue de soin ! Il fut abandonné ainsi durant d’interminables heures jusqu’à ce que mort s’en suive vers 7h du matin de ce mercredi 02 août 2017 !” peut-on lire dans ce communiqué datant d’hier mercredi.

Des dizaines de partisans de Mukungubila sont actuellement incarcérés dans plusieurs prisons du pays. Ils sont accusés d’avoir tenté un coup d’état en decembre 2013.

Accusations que rejette en bloc Mukungubila, qui se dit plutôt victime de repression de la part du pouvoir à cause des lettres ouvertes adressées au président Kabila dans lesquelles il le qualifiait d’imposteur. Depuis, ses résidences et partisans ont été plusieurs fois ciblés par les forces de sécurité.

Parti en exile pendant la même periode, Mukungubila a lui même fait l’objet d’une demande d’extradition par Kinshasa auprès des autorités de l’Afrique du sud, où il réside actuellement.

Un article de Voice Of Congo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here