Home Blog

RDC: Professeur Lohata Tambwe Paul René nommé secrétaire général du MLP de Franck Diongo

0

Pour revigorer son parti et préparer les enjeux électoraux de 2023, Franck Diongo a procédé à des nouvelles mises en place au sein de son parti politique, le Mouvement lumumbiste progressiste (MLP).

Le professeur Lohata Tambwe Paul René a été nommé de ce fait secrétaire général du MLP.

 Il sera secondé par 6 Secrétaires généraux adjoints (SGA), à savoir :

  1. Me Mimie-Angèle Konde Yuya: SGA chargée de la Communication, Médias et porte-parole du parti ;
  2. Me José Londola Owamba: SGA chargé des Questions juridiques, administratives et électorales ;
  3. Hoppy Mampuya Diamwini : SGA en charge de l’Implantation, mobilisation et propagande ;
  4. CT Benoît Wetshi-Ndjadi : SGA chargé des Questions politiques et innovations stratégiques ;
  5. PO Georges Mpwate Ndaume: SGA aux Relations extérieures et Coopération internationale ;
  6. Ivon Ngoy Tshina : SGA chargé de la Qualité de la vie, commerce et coopération régionale.

Le Professeur Félix Lotoko Lisule est lui, nommé Directeur du bureau politique du MLP.

Franck Diongo a désigné le CT Michel Bokakonya Ongoli au poste de directeur de la Centrale électorale du parti.

Le Président du MLP a aussi nommé 4 secrétaires permanents. Il s’agit de :

  1. Ir Lambert Shongo Oboma : SP en charge des Infrastructures, travaux publics et de l’Aménagement du territoire ;
  2. Mgr François Mfumukani Uhatu : SP en charge de la Réconciliation, de la cohésion nationale et des questions religieuses ; 
  3. Willy Kumiyamba : SP chargé de la Classe moyenne, petites et moyennes entreprises ;
  4. Me. John Omehata Wembolua : SP à la Justice, doléances et revendications de la population.

Bishop Mfundu

Guerre de l’Est enquête de CAPSES

0

Pendant que la guerre de l’Est ne cesse de surchauffer plus d’un Congolais de la République démocratique du Congo (RDC). Ces derniers ont aussi les yeux braqués sur 2023-l’année électorale. Dans une enquête réalisée par le CAPSES en septembre 2022, sur 1233 personnes réparties à travers le pays, plus de 80% ont manifesté l’intention de participer aux élections et plus de 67% espèrent que les élections de 2023 vont améliorer leurs situations socio-économiques. Les premiers résultats de nos analyses ressortent trois faits saillants : i) une forte attente des populations de voir les élections amener un changement pour le mieux; ii) une insatisfaction des personnes interrogées sur les actions du gouvernement même si l’éducation sort un peu du lot ; iii) l’aggravation de la situation sécuritaire en particulier dans l’Est du pays et dans le Bandundu.

Pourparlers de Naïrobi3 : “Et ma joie est qu’aucun groupe armé ne refuse de déposer les armes, tous acceptent” (Uhuru Kenyatta)

0

En marge des travaux du troisième round du processus pour la paix  dans l’Est de la RDC qui se tiennent à Nairobi, Uhuru Kenyatta, ancien Président kenyan et facilitateur dans les dites négociations a annoncé que tous les groupes armés ont accepté de déposer les armes.

Cette annonce a été faite ce mercredi 30  novembre à Nairobi où se tient depuis lundi les négociations entre les différents acteurs du conflit à l’Est de la RDC.

Le facilitateur de l’EAC pour ce processus a reçu les groupes armés  actifs dans les provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu, Ituri, Maniema et Tanganyika.

« Aujourd’hui, nous avons écouté différents  groupes qui sont ici.  Aujourd’hui je leur ai donné la place pour qu’ils ouvrent leurs cœurs et que chacun explique comment lui ou son groupe voit le problème. Ils viennent de me confirmer qu’ils sont prêts à déposer les armes. Mais aussi, ils m’ont dit pourquoi ils ont pris les armes et ce qu’ils souhaiteraient pour avoir une paix durable s’ils déposent les armes. Et ma joie est qu’aucun groupe armé ne refuse de déposer les armes, tous acceptent », a expliqué Uhuru Kenyatta dont les propos sont rapportés par la Radio Okapi.

Cependant, ces groupes armés ont également proposé ce qui devrait être fait pour avoir une paix durable s’ils déposent les armes, ajoute-t-il.

« Mais il y a des choses que nous devons voir et analyser pour que s’ils déposent les armes nous ayons la paix durable que nous recherchons », a conclu M. Uhuru.

Pour rappel, lors de sa prise de parole, le Président de la République Félix Tshisekedi avait invité les groupes armés à déposé les armes et à rejoindre le processus de démobilisation et de réintégration.

 

Bishop Mfundu

CAN U-20/Egypte 2023: Le coach Dinzey publie la liste des vingt-sept joueurs convoqués

0

Dans le cadre du tournoi zonal des éliminatoires de la CAN U20 Egypte 2023, le sélectionneur principal des Léopards de moins de vingt ans de la RDC, Michel Dinzeyi, a publié la liste des vingt-sept joueurs convoqués ce mercredi 30 novembre 2022 dans la soirée.

La compétition est prévue du 07 au 17 décembre 2022 à Brazzaville en République du Congo, rapporte le site de la FECOFA qui a livré l’information.

Placée dans le groupe A, la RDC va croiser le fer avec les équipes juniors du  Congo, de la RCA et de Sao Tomé et Principe.

Le sélectionneur Dinzey est attendu dans la nuit de mercredi à jeudi à Kinshasa, rapporte le site web de la FECOFA.

Les joueurs convoqués sont attendus à partir de ce jeudi dans la capitale congolaise, détaille la même source.

Ci-dessous la liste des joueurs convoqués :

GARDIENS

01 MUTIMA BAYOKA Jonathan (US TSHINKUNKU – 22/06/2003)

02 OMEKOYI OMBA Ernest (UJANA – 28/03/2004)

03 TSHIOLOLA JOSUA
(KV KORTRJIK – 13/12/2004)

DEFENSEURS

04 MUKENDI MUKENDI (JSK – 11/04/2004

05 MASIRI LUENDO CLAUDE (SANGA BALENDE – 14/02/2004)

06 KIMPEMBE KUSUMINA Néhémie
(LUBUMBASHI SPORT – 24/04/2003)

07 INAKA ARTHUR (EINTRACHT FRANCFORT – 01/02/2004)

08 KIAMBU JONATHAN (F91 DUDELALGE – 08/05/2003)

09 MUBIALA MPEMPE JUSTICE (AC LEGA – 10/12/2003)

MILLIEUX

10 MBUNGU OLONGO BANKS (CS DON BOSCO – 08/10/2005)

11. BALANGAY TSHIMANGA Stéphane
(CELESTE – 07/02/2004)

12. KOMBE OMANDJE ELIE (UJANA – 05/05/2004)

13. KAMBALA MATHIEU (TSG HOFFENHEIN – 21/05/2003)

14. MUTSHATSHA Jonathan (R. UNION St GILLOISE – 08/10/2003)

15. TUBOMBA KANDA GALIEL (LEGA – 21/11/2003)

16. LOTAMBI NDJELA Berny (FC DYNAMIC – 09/10/2006)

ATTAQUANTS

17. TSHIMANGA MASENGO MECHAK (TP MAZEMBE – 12/12/2005)

18. HORSO MW1AKU MALANGA -(TSHINKUNKU – 12/11/2003)

19. USENI KIZA (ETOILE DU KIVU – 04/04/2003)

20. MWAMBA MWILAMBWE MARC
(LUBUMBASHI SPORT – 12/02/2004)

21. IBWA ISE CHRISTIAN (AC KUYA – 04/04/2005)

22. KABWIT TSHIKOMB (CS DON DOSCO – 05/05/2005)

23. KATEMBO WATSIRENE Moise (US TSHINKUNKU – 12/02/2004)

24. MATETA ARISTIDE ( STADE LEVALOIS – 03/01/2003)

25. MANKONKO MONGILA CHRISTOPHE (LEGA – 08/03/2004)

26. LIANZA KILONGOZI Alain (KFA – 20/05/2006)

27. Bradley TSHITEYA (OH LOUVAIN – 18/05/2004).

 

Bishop Mfundu

Kinshasa : 11 enfants en rupture familiale brulés “shegués” à l’essence par ceux d’une bande rivale

0

Ce mercredi 30 novembre à l’aube, onze enfants en rupture familiale, communément appelés « Shegués », ont été brulés à l’essence par ceux d’une bande rivale au stade municipal de Bandalungwa.

Évacués à l’Hôpital général de référence de Kinshasa pour des soins appropriés, leur pronostic vital n’est pas engagé pour le moment, affirme le bourgmestre Baylon Gaibene cité par la Radio Okapi.

Les victimes sont âgées d’une dizaine d’années.

« Vers 5 heures du matin, les enfants en rupture avec la famille qui passent nuit à la belle étoile, ont escaladé le mur du stade municipal. Ils étaient au nombre de 11 dont dix garçons et une fille.  Ils ont dormi. Comme vous le savez, les jeunes en rupture avec la famille vivent en bande. Et l’autre bande qui passe nuit au foyer social dans un garage est venue avec de l’essence asperger les autres qui dormaient au stade municipal. Elle a brûlé les 11 là », a rapporté Baylon Gaibene.

« Il n’y a pas eu perte en vies humaines. Il y a eu plus de brulures au premier degré. Tout de suite on les a amenés à l’Hôpital général de Kinshasa, ils ont été pris en charge. La suite, on le saura. Et les enquêtes sont en cours puisqu’on a arrêté l’autre chef de bande », a-t-il ajouté.

La ville de Kinshasa abrite un grand nombre d’enfants de la rue. Ils sont abandonnés à leur triste sort par le Gouvernement.

La plupart vit de la mendicité, de la prostitution et de la petite criminalité.

Bishop Mfundu

Kinshasa : Marie-Nelly Tsasa Mbungu, ministre provinciale en charge des affaires foncières, urbanisme et habitat, a démissionné

0

La ministre provinciale en charge des affaires foncières, urbanisme et habitat, Marie-Nelly Tsasa Mbungu vient de démissionner.

C’est ce que l’on peut lire dans sa lettre du 24 novembre 2022 adressée au gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila.

Bien que les circonstances qui entourent sa démission n’ont pas été indiquées dans sa lettre de démission mais elle déclare qu’elle rentre dans l’assemblée provinciale pour achever son mandat électif.

Il s’agit d’un nouveau coup dure pour le Gouverneur Gentiny Ngobila qui vient de connaitre des démissions en cascade au sein de son parti ACP après la publication de nomination des plusieurs cadres.

Bishop Mfundu

RDC : Le défunt PCA de l’ACP Tharcisse Kasongo Mwema Y’ambayamba porté sous terre au cimetière Val Notre-Dame à Paris

0

En présence de plusieurs centaines des Congolaises et Congolais de la diaspora, le défunt président du Conseil d’administration de l’Agence congolaise de presse (ACP) Tharcisse Kasongo Mwema Y’ambayamba a été porté sous terre au cimetière Val Notre-Dame dans la Région parisienne mardi, rapporte l’ACP.

« C’était sa volonté d’être enterré dans ce cimetière où il a acheté un caveau« , a expliqué à l’ACP Christian Kasongo Mwema, fils ainé du PCA défunt.

Avant l’inhumation, une messe des suffrages a été célébré par l’abbé Noel Mpati, aumônier de la communauté congolaise de France.
Dans son homélie, l’officiant a déclaré que le défunt « avait laissé des traces« , ajoutant que « s’il est connu que c’est le monde et l’environnement qui influencent les humains, Kasongo Mwema Tharcisse a influencé une multitude d’hommes et des femmes« .

Dans son témoignage, le directeur général de l’ACP Bienvenu-Marie Bakumanya a déclaré : « le Conseil d’administration, la direction générale et le personnel de l’ACP ont perdu un patron, un encadreur, un rassembleur, un visionnaire de la modernisation de l’Agence nationale.

« Avec le concours des institutions de la République, il est possible de réaliser le plan de modernisation conçu et élaboré sous sa supervision« , a-t-il ajouté.

Dans son mot, le représentant du ministre Patrick Muyaya de la Communication et des Médias a fait l’éloge de ce grand professionnel des médias en s’adressant à la veuve et aux enfants.

« Kasongo Mwema Y’ambayamba n’est pas que votre papa. Il est le père d’une multitude d’enfants« , a déclaré Me Nicolas Lianja.

Ancien porte-parole du président Félix-Antoine Tshisekedi, Tharcisse Kasongo Mwema Y’ambayamba a été nommé président du Conseil d’administration de l’ACP le 31 aout 2022, imprimant un leadership visionnaire et rassembleur.

Bishop Mfundu

RDC : Les experts de l’OVD ont fait la prospection de 100 têtes d’érosions qui menacent le site de l’Université de Kinshasa

0

Le site de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) est menacé par 100 têtes d’érosions.

Pour ce, les experts de l’Office des voiries de drainage (OVD) a fait lundi, la prospection de ces têtes d’érosion afin d’envisager des travaux de lutte antiérosive.

« Nous avons écrit au ministre des Infrastructures, travaux publics et reconstruction (ITPR) et à notre ministre de tutelle ainsi qu’au directeur général de l’OVD pour savoir où se situe le problème des érosions qui menacent les infrastructures de l’UNIKIN. Cette visite de l’OVD est le début de la prospection », a déclaré le recteur de l’UNIKIN, Pr Jean-Marie Kayembe, lors d’une séance de travail avec cette délégation.

“Ces érosions coupent déjà des voies d’accès, des résidences et des services abrités sur ce site universitaire,” a révélé le recteur de cette alma mater.

À cette occasion, il a remercié toutes les autorités précitées pour ce début de solution à ce problème d’érosions dans le site de l’UNIKIN.

Lors des états généraux de l’UNIKIN, tenus du 01 au 04 novembre 2022, les intervenants avaient relevé plus de 67 têtes d’érosions qui se sont renforcées à près de 100 têtes du fait des dernières pluies diluviennes.

L’UNIKIN créée en 1954 alors l’Université de lovanium, abrite notamment des bâtiments de 13 facultés, des laboratoires et centrés de recherche, les résidences de plateau des professeurs et des étudiants, le Centre régional d’études nucléaires de Kinshasa/Commissariat général à l’énergie atomique (CREN-K/CGEA) et les Cliniques universitaires de Kinshasa.

Bishop Mfundu

Elections 2023: Après Nouvel Élan de Muzito, le PPRD et Envol de Sessanga opposés au calendrier électoral

0

Depuis la publication Samedi dernier du calendrier électoral en prévision de prochaines élections en 2023, des réactions fusent de partout au sein de la classe politique et sociale de la RDC.

Aprés le parti Nouvel élan de l’ancien Premier Ministre Adolphe Muzito, c’est au tour du parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), parti cher à Joseph Kabila.

L’ancien présidentiel estime que le calendrier électoral publié par la CENI est conflictuel et non respectueux de la constitution de la République.

« D’abord il faut rappeler ici que la constitution prévoit qu’on organise les élections 90 jours avant la fin de l’expiration du mandat du chef de l’état (…), on a pas respecté le délai prescrit dans la constitution » a déclaré Aristote Ngarime, Secrétaire Général adjoint en charge de la communication du PPRD

Le parti de Joseph Kabila a dit réaffirmer son contestation quant à la nouvelle équipe de la commission électorale nationale indépendante (CENI). Aristote Ngarime a donc appelé au consensus pour choisir une nouvelle équipe, particulièrement Denis Kadima, président de la centrale électorale.

Idem pour le parti Envol du Député national, Delly Sessanga qui qualifie le calendrier électoral de la commission électorale nationale indépendante ( CENI), d’une simple feuille de route qui selon lui, assortie des dates soumises à des multiples contraintes qui n’offre aucune garantie à la tenue des élections libres,transparentes, dans le respect du délai constitutionnel.

Au cours de son point de presse tenu le lundi dernier, le parti Envol affirme que la centrale électorale a troqué sa casquette d’expertise tant vantée, contre les manipulations politiques qui violent à peine le manque de volonté du pouvoir à organiser les dans le délai démocratique.

« La réduction fantaisiste à 100 jours, le délai d’enrôlement par aire électorale, contre 120 jours observés lors des précédents cycles électoraux, n’est fondé sur aucune amélioration significative de l’infrastructure logistique du pays. Cet écueil est d’autant plus prégnant que le soutien logistique jadis offert et mobilisé par la MONUSCO, dans le déploiement du matériel et son acheminement ne sont pas au rendez-vous», rappelle-t-on.

Il sied de rappeler que selon le calendrier électoral publié par la CENI, les élections présidentielles, législatives provinciales et territoriales sont prévues le 20 Décembre 2023. La prestation de serment du Président élu interviendra un soit après, soit le 20 Janvier 2024.

 

Bishop Mfundu

Calendrier électoral: la CENCO et l’ECC demandent au gouvernement de disponibiliser les moyens financiers et logistiques pour gagner le pari électoral

0

Contrairement à leurs récentes prises de position lors de la désignation de l’actuel Bureau de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) dirigé par Denis Kadima, la CENCO et l’ECC ont jugé le calendrier électoral publié samedi dernier par la CENI comme étant satisfaisant car il était tant réclamé.

“Ce calendrier planifie de manière pragmatique la tenue des élections locales en RDC,” a déclaré le superviseur technique de la Mission d’observation électorale CENCO-ECC ce lundi 28 novembre.

Cependant, Cyrille Ebotoko, responsable du Programme d’éducation civique et électorale à la Commission épiscopale Justice et paix, de la CENCO,  affirme que les défis à relever sèment encore les doutes quant à son respect. C’est notamment la contrainte financière mais aussi la situation sécuritaire dans certains coins du pays.

Pour ce, il demande donc au gouvernement de multiplier les efforts afin de rendre disponibles les moyens financiers et logistiques mais aussi pacifier les zones en proie à l’insécurité pour permettre à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de gagner ce pari.

« C’est d’abord la satisfaction par ce que nous avons réclamé à cor et à cri ce calendrier et nous l’avons aujourd’hui. Ce calendrier planifie de manière un peu plus pragmatique la tenue des élections locales, par ce que les conseillers communaux seront élus le même jour que le Président de la République, le jour que les députés nationaux et les députés provinciaux. Ce qui signifie qu’après les élections du 20 décembre 2023, nous aurons déjà les conseillers communaux qui vont élire les bourgmestres et les conseillers urbains, et à leur tour les conseillers urbains vont élire les maires et les maires adjoints », dit Cyrille Ebotoko.

Il a aussi exprimé la satisfaction de sa structure par rapport à la planification de l’accréditation des observateurs :

« Pour chaque aire opérationnelle, la CENI a prévu d’accréditer non seulement les observateurs mais aussi les témoins et les journalistes. Mais on a quelques inquiétudes, d’abord de manière générale, ça nous parait un peu constipé ce calendrier par ce que si je prends seulement le délai pour l’enrôlement des électeurs, trois mois pour enrôler à travers le pays, on est un peu dubitatif sur cette question. De l’autre côté, la CENI mentionne quelques contraintes, d’abord la contrainte financière, il y aussi la question sécuritaire ».

Pour rappel, la CENI, a rendu public samedi dernier à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, son calendrier des activités des échéances électorales de 2023. L’élection présidentielle est fixée au 20 décembre de l’année prochaine.

Malgré cela, cette institution d’appui à la démocratie avait comme en février dernier, évoqué les contraintes sécuritaires, financières politiques et logistiques.

Bishop Mfundu

Pourpalers de paix de Nairobi: “Aucun groupe n’intégrera l’armée congolaise.” (Félix Tshisekedi)

0

Ouverture ce lundi 28 novembre des travaux de la troisième phase du processus de Nairobi III pour la paix dans l’Est de la RDC.

Dans son mot, le Président du Kenya, William Ruto annonce que le peuple du Kenya s’intéresse à la paix des congolais. Il félicite le Président Tshisekedi pour les efforts conjugués dans la recherche de la paix et lui rassure l’appui du kenya, “Président vous n’êtes pas seul, le peuple congolais ne peut pas seul, nous allons vous accompagner,” dit le Président du Kenya, William Ruto.

Il ajoute: “Les efforts du dialogue constitue une solution définitive pour la paix à l’Est. Je félicite les Présidents Felix, Ndayishimiye, Laurenço ainsi que le facilitateur Uhuru Kenyatta. Franchement je félicite le Président Congolais pour son engagement et la détermination à la recherche de la paix… Nous devons à tout prix être à côté de vous pour trouver une solution durable. Nous allons mettre tout le moyen en jeux pour que les femmes, hommes, enfants congolais respirent la paix comme nos propre citoyens… Nous avons de liens..
Ici nous cherchons une solution entre africains. Nous devons réunir nos efforts enfin que nous pour trouver une solution…Le Kenya rejoint le reste des pays de la région qui soutiennent l’intégrité Territoriale de la RDC. Nous réitérons notre engagement de soutenir les FARDC.”

Les président Kagame, Tshisekedi, et Museveni ont prononcé à chacun par vidéo conférence un discours.

Paul Kagame réfute encore, et encore toute accusation pour la énième fois de soutenir le M23 !

“Le Rwanda enregistre plus de 36 000 familles réfugiées à cause du non respect des accords signés entre les groupes armé et le Gouvernement Congolais.” dit le Président Rwandais qui accuse directement Kinshasa d’être une menace contre le Rwanda.

Par visio-conférence, le Président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi appelle les protagonistes à mettre la patrie avant toute chose.

“C’est aujourd’hui ou jamais que nous devons imposer la paix ensembles. Nous devons mettre notre patrie d’abord avant de voir voir nos intérêts égoïstes. Je vous encourage à déposer les armes pour sauver l’avenir de ce grand pays. Combien de dialogue, table ronde, accords signés, combien de trahisons nous avons déjà fait contre notre propre pays, combien d’enfants avons-nous déjà tués, combien de femmes avons-nous déjà violées, combien des personnes avons-nous déjà enterrées vivantes, combien des infrastructures avons-nous déjà détruites?,” autant des questions que notre Président pose aux acteurs présents et qui détiennent des armes illégalement.

“Aucun groupe n’intégrera l’armée congolaise…Les acteurs des groupes doivent intégré le processus DDRC-S car l’heure a sonné…La situation actuelle provoquée par le groupe terroriste du m23 ne va rien changer,” tonne Félix Tshisekedi.

Le président burundais Évariste Ndayishimiye note que trois problèmes majeurs dérangent la quiétude du peuple congolais: Conflits sociaux, politiques, et économiques.

“Les richesses du Congo sont pour le congolais. Que d’autres états cessent avec leur façons de faire pour seulement piller ce grand grand pays…,” dit le Président burundais qui donne l’exemple d’Adam et Ève.

“Satan jaloux du bien mis en la disposition d’adam et Ève par le créateur. Satan avait dupé Eve. C’est de la même façon que certains congolais sont dupés par … en créant des groupes armés lesquels ne bénéficient pas au Congolais.,” dit le Président Burundais.

Ces assises vont se tenir du 28 novembre au 03 décembre 2022.

Sur place, on note la présence du président burundais Ndayishimiye, le médiateur Uhuru Nyekatta, le président Ruto, le ministre des affaires étrangères congolais Lutundula et les délégués des groupes armés ainsi que de la société civile.

À l’ouverture des assises, et au nom de la CIGRL, le président burundais Évariste Ndayishimiye s’est écrié:

“Chers Congolais, Dieu vous a tout donné, mais Satan fait tout pour vous empêcher d’en jouir !

 

Bishop Mfundu

Follow us

748,073FansLike
213,328FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Latest news