Nord-Kivu: la justice condamne 3 militaires FARDC à la peine capitale pour avoir causé la panique à Kanyaruchinya

0

Le verdict est tombé ce mercredi 16 novembre dans la soirée.

Le tribunal militaire de garnison de Goma a condamné trois militaires des Forces armées de la RDC à la peine capitale.

Ils ont été accusés d’avoir été à la base de la panique qui a eu lieu dans la journée mardi dans le territoire de Nyiragongo tout comme dans la ville de Goma ayant occasionné un déplacement massif des déplacés de guerre installés à Kanyaruchinya vers le chef lieu du Nord-Kivu.

Jugés en flagrance, les militaires suivants: Luzo Ombeni Pascal, Alex Chilumba, appartenant au 212ème Bataillon, et Mutiti Nzee de la 21ème brigade, ont été inculpés pour « haute lâcheté ».

La justice les accuse d’avoir abandonné leurs postes de combat, d’avoir cessé de combattre aux côtés de leurs collègues et décrocher l’ennemi.

À la suite de leur fuite, ils ont tiré en l’air lors du relèvement des troupes à la barrière de Kanyaruchinya. Ces tirs ont provoqué une terrible panique au sein de la population.

Des milliers de personnes ont fui vers le territoire de Nyirangongo et même à Goma dans la crainte d’une éventuelle entrée des rebelles du M23 au chef lieu du Nord-Kivu.

Après la lecture du verdict, les avocats de ces militaires ont promis d’aller en appel.

Bishop Mfundu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here