Nord-Kivu: les ADF tuent à nouveau à la machette dans le territoire de Beni

0

Trois personnes tuées à la machette et trois autres kidnappées tel est le bilan de l’incursion d’homme armés et identifiés comme appartenant à la rébellion ougandaise de ADF nalu à Lahe-Malolu/Vemba, un village situé à environ 12 kilomètres de la ville de Beni en province du Nord-Kivu dans la soirée de ce samedi 02 septembre 2017.

A en croire la société locale,par l’entremise de son président, Gilbert Kambale, Qui a livré à Voir Of Congo cette information, cette situation confirme d’avantage la réorganisation de cette force négative dans cette région depuis maintenant quelques temps.

«Il y a le massacre de trois pygmées, trois kidnappés et un blessé grave, c’est vraiment une situation qui resurgit. Vous vous rappellerez que la semaine passée, il y a eu 5 personnes qui ont été kidnappées avant d’être relâchées. elles ont été kidnappées justement à Malulu 46 et les pygmées ont été massacrés à Lahe- Malolu» , déplore Mr Gilbert Kambale.

Il a par la même occasion lancé un cri d’alarm aux FARDC et la MONUSCO pour mettre en place de stratégies adéquates pour éviter de nouveaux massacres des populations de Beni.

«Apres plus de 6 mois d’accalmie, la population pensait que cette histoire appartenait au passe, mais nous sentons qu’il y a une réorganisation de l’ADF qui montre que leur capacité de nuisance est toujours intacte. C’est pourquoi nous alertons les FARDC et la FIB, la force d’intervention de la MONUSCO de prendre les dispositions qui s’imposent pour que les massacres ne reviennent plus» , a affirmé le pasteur Gilbert Kambale.

Il a rappelé que les massacres à Beni ont laissé comme corollaire «des milliers de veuves et d’orphelins et des enfants qui ne fréquentent plus l’école.»

Contacté à ce sujet, le porte-parole des opérations Sokola 1 Sud, le lieutenant jules Ngongo, a pour sa part déclaré que l’armée a reçu des informations d’un massacre des civils à Lahe-Malolu sans avoir les faits précis.

Cependant il a par ailleurs précisé qu’une équipe des FARDC va se rendre dans la zone avant de confirmer cette information.

Élie TSONGO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here