Nord-Kivu : Nyiragongo : Les militaires Rwandais sont visibles sur le sol congolais. 

0


L’organisation de défense des droits humains Action pour la promotion et la défense des droits humains ayant son siège dans le territoire de Nyiragongo alerte sur la présence des militaires Rwandais dans ce territoire du Nord-Kivu.

Les militaires rwandais étaient visibles tôt le matin du vendredi 4 novembre dans trois villages du territoire de Nyiragongo en province du Nord-Kivu, selon l’Ong. Il s’agit des villages Chabwato, Bujongo ainsi que le village de Buvira dans le groupement portant le même nom.

Cette situation inquiète les habitants de ces trois villages qui vivent la peur au ventre aux risques selon l’organisation; de revivre les évènements du Congrès national pour la défense du peuple, CNDP et ceux du mouvement du 23 mars,M23.

L’Ong Action pour la Promotion et la défense des droits humains, sollicite l’implication de la conférence internationale pour la région des grands-lacs , CIRGL.

« Il est vrai qu’à partir de ce jeudi les militaires en tenue rwandaise ont encore violer la limite de la frontière congolaise en s’installant dans les trois villages du groupement de Buvira , cela prouve encore une provocation de la part du Rwanda vis à vis des accords d’Addis-Abeba. C’est ne pas normal qu’un petit pays comme le Rwanda continue de saboter la République démocratique du Congo en violant ses limites. Cela prouve suffisamment que le pays de Kagame n’a pas cette volonté de collaborer avec la Rd.Congo », s’est exprimé, Shukuru Kisuka Babi président du conseil d’administration de l’Ong.

Ce défenseur des droits de l’homme exige donc aux autorités congolaises de pouvoir se retirer de la Cirgl si celle-ci ne fait pas pression sur Paul Kagame.

Shukuru Kisuka recommande également aux autorités militaires le renforcement du nombre des militaires Fardc sur les frontières Congolo-rwandaises afin d’assurer la sécurité de la population du territoire de Nyiragongo et ses périphéries, surtout celle de la ville de Goma.

« Comprenez que le territoire de Nyiragongo constitue un thermomètre de sécurité pour la ville de Goma qui est d’ailleurs le chef-lieu du Nord-Kivu. Si Nyiragongo est attaqué, Goma doit subir aussi des menaces », alerte le responsable de l’Ong Apddh .

Notons que jusque-là, le gouvernement provincial du Nord-Kivu n’a pas encore fait état d’une quelconque présence d’éléments Rwandais sur le sol congolais.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here