Palais de Justice, Pont Kasa-Vubu, 10eRue/Limete, Rond-point Socimat… parmi les lieux proposés pour un mausolée de Ya Tshitshi

0

Il n’est nullement question pour les membres de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) et d’autres personnalités majeures que le Président de cette formation politique, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, soit enterré dans un espace aménagé dans un cimetière de la place, comme l’a insinué l’Exécutif national à travers son Porte-parole.

Craignant d’être floués, comme cela est le cas pour l’artiste musicien Shungu Wembadio, bien connu sous l’appellation de Papa Wemba, dont la promesse de l’érection d’un mausolée en mémoire de ce dernier reste jusqu’à ces jours non concrétisée, les sociétaires de l’opposition tiennent à l’aménagement d’un endroit au centre de la ville de Kinshasa où sera, d’après eux, gardé pour l’éternité le corps du Père de la Démocratie.

Des propositions ne manquent pas pour ces personnes attachées à un enterrement avec considération et dignité de cet Acteur politique. Le Palais de Justice est cité en premier lieu. Il s’agit d’aménager un espace aux alentours de cet édifice public en vue d’honorer le Premier Docteur en Droit de la RD Congo.

Un autre argument avancé par rapport à cet emplacement, c’est le combat politique mené par le Président du Conseil National de Suivi de l’Accord (CNSA), de l’UDPS et du Rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au changement. Appelé Père de la Démocratie, Etienne Tshisekediwa Mulumba s’est démené pour l’instauration d’un Etat de Droit et  le respect des libertés individuelles.

Le Pont Kasa-Vubu est aussi cité. Situé dans la commune portant le nom du Premier président du Congo indépendant, l’ex Pont Cabu ou Ngabi, selon la déformation des Kinois, est une place très symbolique dans la lutte contre la dictature et l’émancipation des Congolais. Le 17 janvier 1988, « Ya Tshitshi » défia le régime stalinien de l’époque en y tenant un meeting qui s’était soldé par une brutalité inouïe.

Lui-même était défiguré pendant que d’autres sympathisants étaient tués et grièvement blessés. C’est aussi à cet endroit que furent pendus certains opposants au régime de Mobutu, inaugurant ainsi le terrorisme au sommet de l’Etat, jusqu’à son départ en 1997.

L’entrée de la 10e Rue, du côté de Limete résidentiel, est aussi pointée pour l’érection du mausolée désiré. Ici, la raison avancée est que l’UDPS est associée à la rue de cette commune abritant le siège de cette formation politique et la résidence de l’illustre disparu.

D’autres personnes proposent la 7ème Rue Limete, au cas où il se poserait un problème d’espace à la 10ème. Le Rond-point Socimat intéresse également les proches de l’illustre disparu pour des raisons d’accessibilité.

Ces différentes propositions doivent être prises en compte pour que les obsèques d’Etienne Tshisekedi se passent au mieux, comme l’avait recommandé son frère, l’Evêque de Mweka. Se confiant hier à la presse internationale, Mgr Gérard Mulumba Kalemba a reconnu avoir dit aux membres du gouvernement Badibanga de bien tenir compte des préoccupations de la population dans les préparatifs des obsèques du Premier ministre de la Conférence nationale souveraine. Le bras de fer qui se dessine autour de ce deuil laisse entrevoir que le conseil de ce prélat n’est pas suivi.

Par KerK

Avec Tempete des Tropiques

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here