Paris : Paul Kagame suscite la colère au sein de l’opinion congolaise en niant l’éxistence de massacres en RDC

0

Les propos du Président rwandais Paul Kagame lors d’une interview accordée lundi 17 mai à France 24 et RFI sur les crimes commis en RDC, le rapport Mapping et sur le prix Nobel de la paix, Denis Mukwege, continuent à susciter moultes réactions au sein de la classe politique et opinion publique Congolaise.

Voice of Congo a recueillis quelques réactions sur la toile des principaux leaders politiques et des organisations.

Pour le Président de l’ECIDE, Martin Fayulu, les Congolais n’accepterons pas les propos négationnistes de qui que ce soit sur les crimes commis en RDC.

“Les  Congolais se font narguer du fait de l’absence d’un leadership légitime, responsable, fort et de caractère à la tête du pays. Nous n’accepterons pas les propos négationnistes de qui que ce soit sur les crimes commis en RDC. Soutien total à Denis Mukwege et au Rapport Mapping.”, a dit Martin Fayulu sur Twitter.

Le Président du Nouvel élan et coordonnateur de Lamuka/aile Martin Fayulu, Adolphe Muzito, appelle à l’exhumation du rapport mapping et l’établissement d’un Tribunal Pénal International pour la RDC.

Pour Muzito, le coordonateur actuel de la coalition Lamuka « Aucun révisionnisme déclaratoire de l’occupant ne pourra effacer les crimes commis à Makobola, Mwenga, Kasika, Kisangani lors de la guerre de 6 jours et ailleurs à l’est de la RDC. Le rapport mapping doit être exhumé et un Tribunal Pénal International pour la RDC constitué. Soutenons Dr Denis Mukwege».

«J’ai senti du dégoût et une grande douleur », confie Tatiana Mukanire, coordinatrice de l’ONG Mouvement des Surivantes des Violences Sexuelles en RDC, elle-même violée lors de la prise de Bukavu par le colonel Mutebutsi. « C’est craché sur la mémoire de toutes les victimes et de leurs familles ».

« Seul Paul Kagame peut nier qu’il n’y a eu des massacres en RDC. Personne n’oublie le rapport Mapping. On sait que le camp de Mugunga a été démantelé. On sait qu’un autre camp a été démantelé à Biaro vers Tingitingi. Il n’y a que Paul Kagame qui peut nier cela », a déclaré le député national, Juvenal Munubo suite à la sorte médiatique du président Rwandais, Paul Kagame sur la situation sécuritaire à l’Est de la RDC.

En visite à Paris, Paul Kagame a indiqué « qu’il n’y a eu des massacres en RDC ». Pour lui, le rapport Mapping de l’ONU est un rapport « controversé et politisé ».

Cependant, l’élu UNC ne se dit surpris que ces propos proviennent de Paul Kagame.

« Ça ne peut pas étonner. L’armée rwandaise était engagée ici pendant la guerre de cinq ans. On sait que les rwandais et des ougandais se sont affronté à Kisangani en pleine ville. Raison pour laquelle nous sommes froid par rapport à toute intervention étrangères dans notre pays surtout celle des rwandais et des ougandais », a-t-il précisé sur Top Congo FM, une Radio d’informations.

« Nous nous ne refusons pas la coopération militaire avec le voisin mais nous voulons que cela se limite uniquement à l’échange de renseignements. Le pays qui nous agressé ne peuvent plus revenir au nom de coopération bilatérale », a conclu l’elu de Walikale.

Seth Kikuni, candidat à la présidentielle de 2018, souligne que la diplomatie c’est aussi dire qu’on n’est pas d’accord, faire la guerre quand les mots ne suffisent plus, corriger les betises qui touchent à la dignité nationale.

« La diplomatie, ce n’est pas seulement sourire et fraterniser. C’est aussi dire qu’on n’est pas d’accord, faire la guerre quand les mots ne suffisent plus, corriger les betises qui touchent à la dignité nationale. Macron et Kagame nous humilient, on se contente des photos », a-t-il écrit via son compte Twitter.

Rappelons que Paul Kagame a indiqué « qu’il n’y a eu des massacres en RDC ». Pour lui, le rapport Mapping de l’ONU est un rapport « controversé et politisé » et que le Dr Denis Mukwege devient “un symbole, un outil de ces forces qu’on aperçoit pas et il reçoit le prix Nobel donc, on lui dit quoi dire et j’ajouterai qu’il y a d’autres rapports qui sont sortis et qui contestent en disant tout à fait l’inverse.”

Bishop Mfundu

Contactez la rédaction de Voice Of Congo : 00243 818956860

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here