Processus du Dialogue : La Communauté internationale met l’Opposition sous pression !

0

Dynamique de l'opposition

L’horizon promet enfin de s’éclaircir. Toutes les composantes qui étaient obstinément opposées au Dialogue, sont sur le point de revoir leur position. Tout indique que la Dynamique de l’Opposition et le G7 pourront participer au Dialogue aux côtés de l’Udps.

Cette volte-face n’est pas le fruit du hasard. Elle découle de la pression que les délégués de la Communauté internationale ont exercée sur les membres du Front anti- Dialogue.

Il nous revient ainsi que des diplomates occidentaux ont dernièrement déployé une intense activité en direction des ténors de la Dynamique de l’Opposition et du G7.

Obligation

Délégué de la Communauté internationale pour la matérialisation du Dialogue, Edem Kodjo a été on ne peut plus clair sur la question. Il a fait savoir que dans les circonstances actuelles, le Dialogue devient incontournable en Rdc.

Le Facilitateur est même allé beaucoup plus loin en annonçant que la négociation devient une obligation.

Le mot est lâché. C’est dire que nul, sur la scène politique nationale, ne peut se soustraire à cette obligation au risque de se faire indexer par la Communauté internationale.

Comme nous l’avons révélé dans notre édition d’hier, depuis.que la crainte de la burundisation de la crise congolaise s’est emparée de la Communauté internationale, tout est mis en œuvre pour qu’aucun extrémisme ne prévale au Congo-Kinshasa.

 

Impérativement

Ainsi, contrairement à la fixation que certains ont développé autour du 19 décembre 2016, la Facilitation a démontré que l’on ne saurait rien attendre de fâcheux en cette date.

D’où tout le monde a accepté de mettre beaucoup d’eau dans son vin. C’est ce qui explique du reste le grand rassemblement annoncé des opposants à Bruxelles en vue du Dialogue politique

Des délégations de la Dynamique de l’Opposition et du G7 sont ainsi annoncées autour d’Etienne Tshisekedi. C’est après ces consultations que l’Opposition pourra finalement sa liste pour la participation au Dialogue.

Nous sommes à la veille d’une mise  au pas de la classe politique congolaise.

C’est dans ce sens qu’Edem Kodjo s’est autorisé à faire des révélations lourdes de conséquence à travers un média international.

Comme pour annoncer à la classe politique congolaise que la récréation est terminée. La Communauté internationale, à travers la Facilitation, a donné le ton des choses sérieuses qui doivent impérativement démarrer.

Par Les Palmares

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here