RDC: Prochaine présidentielle : Dr Mukwege, candidat des « Occidentaux » pour 2016 !

7

Photo-cérémonie-21-novembre-20131

Surnommé « réparateur des femmes » ou « Docteur courage », Dr Denis Mukwege, ce médecin qui, depuis 15 ans, a sauvé la vie à des milliers de femmes violées dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC), a reçu le Prix Sakharov lors de la session plénière du Parlement européen à Strasbourg le 26 novembre 2014.

Le chirurgien congolais a profité de la tribune du Parlement européen pour dire au monde entier la misère que vivent les populations de son pays. « La région où je vis est l’une des plus riches de la planète ; pourtant l’écrasante majorité de ses habitants vivent dans une extrême pauvreté liée à l’insécurité et à la mauvaise gouvernance », a-t-il lâché d’entrée de jeu, avant d’ajouter que « le corps des femmes est devenu un véritable champ de bataille, et le viol est utilisé comme une arme de guerre ». Et le Dr Denis Mukwege de lâcher sa bombe : « Nous avons pris trop de temps et d’énergie à réparer les conséquences de la violence. Il est temps de s’occuper des causes. Parlant de ces causes, il a dit aux députés européens que « le peuple congolais a soif de justice, de paix et aspire au changement ». Dans la foulée, il a demandé aux partenaires de la RDC « d’agir urgemment ».

Car, pour lui, « les solutions existent et exigent une réelle volonté politique ». Pour ce faire, Dr Mukwege a rappelé que l’Accord-cadre pour la Paix, la Sécurité et la Coopération, signé à Addis-Abeba en 2013, ne peut rester une simple feuille de papier. Par ailleurs, celui que tout le monde appelle «Dr courage» a souligné qu’en RDC, «la consolidation de l’Etat et le rétablissement de la sécurité à l’Est constituent la priorité des priorités ». Et que la réforme du secteur de la sécurité est «l’une des plus importantes réformes institutionnelles et est au cœur des efforts de mise en œuvre de la responsabilité primaire de l’Etat congolais de protéger les civils». Son réquisitoire ne s’est pas arrêté-là.

Car, Dr Mukwege, ne cachant pas ses regrets, a rappelé que «dans le reste du monde, chacun se soulèverait d’indignation ; dans la société congolaise en perte de repères, les atrocités de masse passent dans l’actualité comme de simples faits divers, signes désolants d’une société traumatisée par trop de violence, d’une absence de responsabilité politique et d’une négation de notre humanité commune. Pour un discours prononcé par un médecin à l’occasion de la remise d’un diplôme de mérite pour l’ensemble de son œuvre, celui lâché par Dr Denis Mukwege ressemble non seulement à un réquisitoire prononcé contre les tenants du pouvoir à Kinshasa, mais aussi et surtout comme un discours de campagne d’un futur candidat. L’interviewant après la cérémonie de la remise de diplôme, notre confrère Christian Lusakweno de la radio TopCongo lui a même posé la question de savoir s’il ne se voyait pas à la tête de la RDC en 2016. Sa réponse : « Je crois que ça c’est une mauvaise façon d’appréhender la chose. Moi, je crois plus à la force populaire … Je crois que la population congolaise doit avoir la responsabilité de se choisir ses dirigeants et non des gens qui viennent lui imposer leur pouvoir ». Bien plus, certains médias occidentaux décèleraient en lui les ambitions politiques.

« Il semble que l’appétit vient en mangeant », dit-on. Dr Denis Mukwege, candidat à la présidentielle de 2016 ? Il parait que cette hypothèse n’est pas totalement à écarter.

Source : Congo Nouveau

7 COMMENTS

  1. il faut mukwege contunue avec le 5 chantier de kabila pour construir le congo rdc pendant 10ans apres mukwege laiser pouvoir pour kamerhe pendant 10ans apres laiser pouvoir au moises katumbi

  2. Il suffit que quelqu’un prenne une photo avec F. Hollande, il devient candidat presidentiable. C’est comme qui dirait que le congo n’a pas de ressources humaines et pourtant nous avons des tetes pensantes et bien preparees pour une bonne gestion du pays.
    Il faut savoir qu’etre president de la republique il faut passer par les elections. Ce n’est pas Hollande qui va demander aux congolais de mettre Mukwege au pouvoir.
    Qui le connait au congo apart les quelques malades de son hopital a Goma?
    Il n y a pas que lui qui travaille dans l’humanitaire au congo. Il y a beaucoup de gens qui travaillent dans le silence et qui ont laisse des impacts positifs dans le pays.

  3. TO boyi ye, botika ba distractions wana na kifanatisme wana, boyebi esika awuta, to boyebi eloko ezobombama na sima na ye??? Boni ba congolais bisalasala boye, yango ba loka bino to nini?? Bo zalaka jamais na disernement penza ba Congolais. Rwanda azui ya ye, etikali sikoyo Burundi azua ya ye na Mukwegeruri

  4. Je prefere encore NGbuanda, muana ya Tshisekedi, ata Mfumuntoto ke oyo burundais, nook ya kamere. Bo lingi koteka penza congo bino moko na kimalanda ngulu na bino, bokomi susu na mukwege, ekomi nini, donc mutu nionso aya abima na kifunda ya 15milliard, pendant ke congo eza na kati ya misere???? Ba bololes.

  5. Muyembe a travaille sur Ebola, akoma president na congo, ye nde nani, un burundais tutshi, to koluka kaka un vrai congolais ata aza kizengi.

Leave a Reply to gaby Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here