Rapport de l’ONU sur les éxecutions à Kamonia : Kinshasa rejette des temoignages peu crédibles et non verifiés

0

Le gouvernement congolais a réagit au rapport d’un groupe d’enquêteurs de l’ONU mettant en cause les forces de sécurité dans le massacre d’environ 251 refugiés congolais dans le territoire de Kamonia entre mars et juin dernier.

Le rapport est basé sur des temoignages des congolais refugiés en Angola voisine. Des temoignages que le gouvernement congolais juge de peu crédibles.

“Le gouvernement congolais a donc jugé prématuré et inopportun à ce stade de publier un rapport sur des temoignages peu crédibles, non verifiés et receuillis unilatéralement par le Haut Commissariat aux Droits de l’hommes des Nations-Unis” peut-on lire dans un communiqué publié hier.

Kinshasa dit aussi remettre en doute la neutralité du Haut commissaire de Nations-Uni.

Selon le rapport, 251 personnes ont été victimes d’exécutions extrajudiciaires ou d’assassinats ciblées entre juin et mars dernier dans le territoire de Kamonia.

Ces victimes auraient été executés soit directement ou lors d’attaques commanditées par les forces de l’ordre, généralement sur des bases d’appartenance ethnique.

Un article de Voice Of Congo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here