RDC: 14 députés de l’opposition remettent en cause les concertations nationales

0

opposition en turpitude

Quatorze députés membres de l’opposition parlementaire ont remis en cause ce jeudi 15 août la tenue des concertations nationales instituées le 26 juin dernier par l’ordonnance du  président Joseph Kabila. Ils ont exigé la modification de ce texte en tenant compte des revendications de l’opposition, sans lesquelles, «un dialogue sincère n’est possible ».

La déclaration de ces députés nationaux a été lue devant la presse au Palais du peuple à Kinshasa, par l’un d’eux, Martin Kabuya. Il a ainsi motivé leur prise de position:

«Nous députés nationaux membres de l’opposition parlementaire, considérant la gravité de la situation sociopolitique de l’heure caractérisée par le risque de rupture du contrat Républicain, dénonçons l’actuelle démarche cavalière symbolisée par l’ordonnance du 26 juin tendant à imposer un compromis à la classe politique dans un climat qui ne garantit ni la confiance moins encore l’intérêt de notre peuple.» 

Les signataires de cette déclaration considèrent que «le partage de pouvoir n’est nullement l’objectif du dialogue attendu grâce à une majorité parlementaire à reconfigurer pour laisser libre courts aux débauchages sans mettre en évidence les intérêts vitaux de notre peuple.» 

Ces parlementaires ont par ailleurs salué «le plébiscite du président Denis Sassou Nguesso comme facilitateur du dialogue attendu», tout en le félicitant pour «son intérêt à rencontrer le président Etienne Tshisekedi en vue d’amorcer sans doute ce dialogue».   

Des partis de l’opposition avaient sollicité cette facilitation lors de leur conclave tenu à Kinshasa en juillet dernier. De son côté, la Majorité présidentielle (MP) s’y est toujours opposée, estimant que la RDC n’a pas besoin d’une médiation étrangère pour résoudre le problème de cohésion nationale congolaise face à la guerre de l’Est.

Un autre point d’achoppement entre les deux parties porte sur l’agenda même de ce forum. L’opposition estime que cet agenda devrait faire l’objet d’une concertation, soutenant que la question de la légitimité des dirigeants actuels de la RDC par exemple devrait faire partie de ces discussions.

La MP voudrait par contre que l’ordre du jour de ce forum se limite aux points déterminés dans l’ordonnance présidentielle du 26 juin:

  • Gouvernance, démocratie et reforme institutionnelle
  • Economie, secteur productif et finances publiques
  • Désarmement, démobilisation, réintégration sociale ou rapatriement des groupes armés
  • Conflit communautaire, paix et réconciliation nationale
  • Décentralisation et renforcement de l’autorité de l’Etat

Liste des députés signataires:

  1. Samy Badibanga
  2. Jean-Lucien Bussa
  3. Jean-Claude Vuemba
  4. Nicolas Isofale
  5. Abrien Mbambi Phoba
  6. Freddy Aundagba Pangodi
  7. Martin Kabuya Mulamba
  8. Gisèle Ngoya Kanda
  9. Barth Tshiongo Mputu
  10. Daniel Madimba
  11. Remy Masamba
  12. Franck Diongo
  13. Benoit Misenga
  14. John Kolela

SOURCE : RADIO OKAPI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here