RDC : 20 combattants des groupes armés locaux Twirwaneho, Gumino et Maï-maï Buhirwa ont déposé les armes

0

Ils sont au nombre de vingt, ces combattants des groupes armés locaux Twirwaneho, Gumino et Maï-maï Buhirwa qui ont décidé de déposer les armes.

Ils se sont rendus avec onze armes de petits calibres et de munitions au mois d’août à la MONUSCO dans les moyens et hauts plateaux d’Uvira et Fizi/Itombwe (Sud-Kivu).

Selon l’officier de liaison MONUSCO-FARDC, major Jean Kongolongo cité par l’ACP, ces redittions ont eu lieu à Mikenge/Itombwe dans le territories de Mwenga, à Minembwe dans le territoire de Fizi et à Kahololo dans le territoire d’Uvira.

Il ajoute que deux autres ex-combattants se trouvent encore à Minembwe et attendent d’être évacués vers Uvira pour la suite du processus.

Tous ces ex combattants ont été sensibilisés par les Forces armées de la RDC (FARDC) avec l’appui de la section Désarmement, démobilisation, rapatriement, réintégration et réinstallation des groupes armés étrangers (DDRRR) de la MONUSCO, a-t-il indiqué.

La sensibilisation menée par les FARDC et la MONUSCO vient en appui au Programme Désarmement, démobilisation, relèvement communautaire et réinsertion (PDDRC-S) du gouvernement congolais qui consiste à appeler ces forces négatives à déposer volontairement les armes afin de contribuer à la paix, la stabilisation et au développement de la partie Sud de la province du Sud Kivu.

Au cours d’une sensibilisation de ces ex-combattants au centre de transit de la section DDRRR de la MONUSCO, le major Jean Kongolongo a précisé que la reddition est volontaire, la sensibilisation cible tous les groupes armés locaux et étrangers sans distinction de communauté et la MONUSCO appui le processus gouvernemental.

Les difficiles conditions de vie dans la brousse expliquent leur reddition auprès de la MONUSCO, selon eux.

Au mois de juillet et août, des notables locaux et des chefs de groupes armés s’étaient ouvertement opposés à tout processus de reddition à Minembwe, accusant la MONUSCO d’avoir un agenda caché pour les affaiblir et récupérer des armes ».

Bishop Mfundu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here