RDC : 421 corps découverts dans une fosse commune à Maluku, Un témoin témoigne (VIDÉO)

5




En République démocratique du Congo, 421 corps ont été enterrés dans une fosse commune en pleine nuit. Certains soupçonnent les autorités d’y avoir caché les cadavres de manifestants tués lors d’affrontements avec la police à Kinshasa en janvier.

À Maluku, en République démocratique du Congo, plus de 400 personnes ont été inhumées dans la nuit du 19 au 20 mars dernier. “Des hommes ont creusé un trou profond. Puis un camion s’est tourné pour jeter les corps. Une fois jetés, ils les ont ensevelis”, explique à France 24 Rolland, un habitant de Maluku, située à 100 kilomètres à l’ouest de Kinshasa.

“En partant, le camion a eu des difficultés car il y avait du sang au sol. […] Pour moi, ce n’est pas normal ce qu’il s’est passé. Ils ont fait cela durant la nuit, ils ont donc un secret à cacher.”

Selon certaines personnes, les cadavres ensevelis dans cette fosse commune pourraient être les dépouilles des manifestants tués par la police lors des affrontements de janvier dernier à Kinshasa. Les 19, 20 et 21 janvier 2015, la police congolaise a violemment réprimé des manifestations organisées contre la révision de la loi électorale, visant à permettre à Joseph Kabila de rester au pouvoir.

“On n’a rien à cacher”

“Jusqu’à aujourd’hui, plusieurs familles qui ont perdu leurs proches lors des manifestations ne savent toujours pas où sont les cadavres de leurs proches tués”, explique Ida Sawyer, chercheuse pour l’ONG Human Rights Watch.

Les autorités congolaises, qui estiment à 17 le nombre de morts lors de ces violences, confirment pour leur part avoir enterré 421 personnes lors de cette fameuse nuit. Elles affirment cependant qu’il s’agit d’une procédure habituelle visant à désengorger les morgues de la capitale. “Le gouvernement est prêt à autoriser l’exhumation de ces corps”, assure Robert Luzolanu Mavema, gouverneur par intérim de la province de Kinshasa. “On n’a rien à cacher”, ajoute-t-il, face à l’ampleur de la polémique.

En attendant une éventuelle exhumation des cadavres, une enquête a été ouverte par les autorités.

Source : France24

5 COMMENTS

  1. À mon humble avis, ce “temoignage” n’est pas du tout crédible. Ce monsieur dit: il dormait et vers 2 heures du matin, il s’est reveillé à cause de l’odeur. Vers 4 heures du matin, il y a eu des manoeuvres du camion etc…. Je me demande bien, comment il avait fait pour voir tout ce qui se pas sait, alors qu’il etait chez lui? Il faisait nuit(sombre) comment a t-il fait pour voir qu’il y’avait du sang par terre? Mentez mentez, il en restera toujours quelque chose….

    • Il serait moins de faire des commentaires et tomber à des conclusions tant que les autorités compétentes n’ont pas fini d’apporter la lumière sur ce dossier

      • Cela ne m’empêche pas de manifester mon droit naturel, à savoir, celui d’exprimer mon point de vue. Il serait mieux que, vous appreniez à différencier un point de vue à une conclusion.

  2. Si tu n’es pas sage tu reste un idiot pour toujours, c’est le cas de celui qui commente ici et qui se nomme “grand muzombo” la place de son chef ne sera jamais au congo, cet homme doit être jugé tôt ou tard de même Taylor, la vérité et le lévé du soleil s’éclaircit quand le soleil se lève. Ce régime est fini, ils se sont couronnés eux même, avec ça c’est fini.

    • Vous – aimez trop vous branler la conscience avec les fantasmes hein! Où en êtes – vous avec votre pétition contre le Grand Muzombo hein?

Leave a Reply to Kalema Yves Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here