RDC : Après le M23, les FARDC décapitent l’ADF-Nalu.

0

 

Jamil

Les offensifs lancées en fin 2013 par les forces armées de la République Démocratique du Congo(FARDC) et la brigade d’intervention de la Monusco commencent a porter des fruits; la tête du deuxième plus grand groupe armée de l’est de la RDC, l’ADF-Nalu(Forces Démocratiques Alliés – Alliance Nationale pour la Libération de l’Ouganda) a été littéralement décapitée.

Selon un porte-parole de l’armée ougandaise, le leader des islamistes de l’ADF a pris la poudre d’escampette et ne se trouve plus en RDC.

“Nous avons été informé que Jamil Mukulu n’est plus à l’est de la RDC.  L’ADF a commencé à sentir la pression et ses alliés internationaux l’ont évacué vers un autre pays.” A déclaré Ronald Kakurungu.

Jamil est le jihadiste de 50 ans qui a pris les règnes de l’ADF-Nalu après la reddition des membres de la composante Nalu de cette alliance aux autorités ougandaise en 2007.

Catholique pendant sa jeunesse, Jamil avait adopté le nom islamique Hussein Mohammad lors de sa conversion. L’ougandais s’était exilé au Kenya et Tanzanie après sa sortie de prison dans les années quatre-vingt dix. Il s’est par après installé à l’est de la RDC.

Depuis la défaite du M23 en Novembre 2013, L’ADF-Nalu, un groupe rebelle hostiles au régime de Museveni, est considéré par beaucoup comme le plus grand et plus dangereux groupe armé toujours en action à l’est de la RDC.

Il compte plus de 1400 hommes et avait son quartier général dans les proximités de Beni à Madinat Tawheed Muhaheedina dans le parc de Virunga

Le mouvement a été pointé du doigt pour plusieurs atrocités commises à l’est de la RDC, entre autre viols, massacres et enlevements. Son modus operandi est très similaire à celui des autres groupes jihadistes tel que le Boko Haram du Nigéria ou l’Al Shabbab de la corne d’Afrique.

À Noel 2013, plus de 40 personnes avait été massacrées à Beni par ses militants, quelques semaines plus tôt plus de 21 civils avait été tués et 3 filles violées dans la même ville.

En septembre de la même année, les combattants de l’ADF avait enlevé une trentaine de personnes dans le secteur de Watalinga, toujours dans le Nord-Kivu.

Le goupe est sur la liste des organisations térroristes de l’Union Européene et des Etats-Unis depuis 2012. Il est accusé d’avoir des liens avec l’infâme Al-Shabbad de la Somalie.

Il est très probable que Jamil soit maintenant au Soudan du Sud d’autant plus le gouvernement de ce pays a plusieurs fois donné son soutient à son groupe en rétaliation au soutient de Kampala au Soudan.

Erick Bukula

Voice Of Congo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here