RDC/Assemblée Nationale: “L’ordre a été donné qu’aucun courrier ne soit réceptionné à l’administration…Mboso confond l’administration publique à son petit cabinet de travail” (Papy Niango)

0

Le Député national Papy Niango, élu de Bandundu Ville, ne lâche pas prise dans sa décision de faire tomber le Président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso.

Il accuse ce dernier d’avoir volontairement fait fermé le service de réception des courriers pour empécher les députés signataires de déposer leur pétition qui a dejà recueilli plus de 100 signatures..

Selon lui, “l’ordre a été donné qu’aucun courrier ne soit réceptionné à l’administration.”

Il estime que “Christophe Mboso confond l’administration publique à son petit cabinet de travail”.

N’ayant pas réussi à déposer cette initiative parlementaire au service courrier de la chambre basse du Parlement, Papy Niango accusent Christophe Mboso et son cabinet de s’accaparer même le travail des fonctionnaires publics affectés au Palais du peuple.

“Ça veut dire que même
les fonctionnaires qui travaillent dans l’administration publique ne savent fournir les pièces justificatives et autres papiers. Seul son directeur de cabinet peut recevoir les courriers”, explique Papy Niango sur Top Congo FM.

Cette situation conforte, selon lui, la position selon laquelle Christophe Mboso ne mérite pas de diriger l’institution Assemblée nationale.

“Il doit rentrer au banc, rentrer chez lui ou se trouver une autre occupation”, dit Papy Niango, un des signataires de la pétition contre Christophe Mboso.

Reprochant à Christophe Mboso, la mauvaise conduite des débats et désordre dans le fonctionnement des commissions et groupes parlementaires, Papy Niango s’interroge: “Que reste-t-il aujourd’hui de la conférence des présidents ?”

Il indique que les groupes parlementaires sont actuellement en dysfonctionnement.

“Nous pensons que le dénominateur commun de tous les malaises à l’Assemblée nationale, c’est le président Mboso”, avait affirmé, sur TOP CONGO FM, Papy Niango.

Du coté de Christophe Mboso, on ne s’avoue pas vaincu. C’est son directeur de cabinet qui donne le ton.

Il accuse la démarche des pétitionnaires d’ irrégulier.

Une déclaration qui frustre Papy Niango qui rappelle que “seule la plénière de l’Assemblée nationale doit examiner la recevabilité de notre pétition et son fondement. Si la majorité se dégage en faveur de Mboso, nous sommes démocrates et on acclamera. (Son directeur de cabinet) n’a aucune appréciation”.

Quant à la régularité de cette pétition, “je suis très respectueux des textes et je reproche à Mboso la méconnaissance du règlement intérieur. Comment à son âge, il peine à lire les textes de lois ?”, s’interroge-t-il sur Top Congo FM.

Rappelons que dans un communiqué, le directeur de cabinet de Christophe Mboso avait annoncé que dès “ce lundi 18 avril 2022 (et ce jusqu’à nouvel ordre), la réception des courriers pour toute l’Assemblée nationale, y compris le secrétariat général, est centralisée au 3e étage”.

Bishop Mfundu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here