RDC : Au moins 40 civils tués à la fin du mandat de Kabila (ONU)

0

 

En RDC, Le Bureau conjoint des Nations Unies vient de publier un nouveaux rapport mettant en cause les forces de l’ordre dans la mort d’au moins 40 civils dont 5 femmes et deux enfants lors des violences qui ont accompagné la fin du mandat Constitutionnel du président Kabila.

Selon le rapport rendu public ce mercredi, les tuéries se sont étalées du 15 au 31 décembre, à Kinshasa, Lubumbashi, mais aussi Boma et Matadi. Accusé d’usage de force disproportionné, des élements de l’armée, de la garde republicaine et de la police auraient tiré à bout portant, avec intention de tuer, sur des populations civiles non armées.

Le gouvernement congolais rejette lui les resultats de ce rapport que la ministre des droits humains, Marie-Ange Mushobekwa qualifie de partisan. Contacté par RFI, la ministre pointe du doigt l’opposition politique qui, selon elle, est commanditaire des violences et violations des droits de l’homme. Elle rappelle le meurtre par des manifestants d’un policier à Kinshasa, le 20 décembre.

Les Nations Unies demande la prise des mésures contre les responsables des tuéries.

Un article de Voice of Congo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here