RDC/bloc petrolier: “Les 35% de 16 blocs pétroliers explorés sont évalués à 22 milliards de barils soient 650 Milliards USD.L’ensemble de blocs fait 1000 Milliards USD” (Didier Budimbu)

0

S’exprimant à l’ouverture de la cérémonie du lancement des 30 appels d’offres dont 27 pour des blocs pétroliers et 3 pour des blocs gaziers du lac Kivu ce jeudi 28 juillet, le ministre des Hydrocarbures Didier Bidimbu rassure contrairement aux mauvaises langues que le pocessus des appels d’offres fut transparent, impartial et concurrentiel.

“Cet appel d’offres résulte d’un processus public, transparent, impartial et concurrentiel qui va permettre à la RDC de mettre en place des partenariats gagnant-gagnant dans l’intérêt mutuel des investisseurs et des populations congolaises » a dit le ministre Budimbu, au cours de la cérémonie qui a été organisée à Kinshasa, en présence du Président de la République Félix Tshisekedi.

L’appel d’offre fait suite selon Didier Budimbu aux résolutions des 48e et 62e réunions du Conseil des ministres respectivement le 8 avril et 15 juillet 2022.

“Les 35% de 16 blocs pétroliers explorés sont évalués à 22 milliards de barils soient 650 Milliards USD. L’ensemble de blocs fait 1000 Milliards USD. L’Etat attend au moins la moitié de cette somme” a déclaré Didier Budimbu.

Didier Budimbu a indiqué que « les choix des blocs sélectionnés pour la première phase des Appels d’Offre a été opéré sur base de meilleurs leads et prospects identifiés dans les différents bassins sédimentaires présentant des caractéristiques géologiques à de très forte probabilité d’accumulation des hydrocarbures, gage de rentabilité pour les futurs investisseurs ».

En ce qui concerne les inquiétudes des ongs tant nationales qu’internationales sur les conséquences environnementales de ces appels d’offres notamment sur le parc Virunga, Didier Budimbu assure que les forages se feront loin du parc.

“Les blocs 4 et 5, il y’a une partie qui chevauche les Virunga. On va forer loin du parc. C’est qui est prévu et c’est ce qui sera fait”, a dit DidierBudimbu.

Répondant à Greenpeace Afrique qui a recueilli 100000 signatures pour empecher l’exploitation du petrole sur le parc de Virunga, Didier dit ceci: ” quand on parle de 100 mille signatures, nous on parle de 100 Millions des congolais qui doivent manger, avoir accès à la santé et à l’éducation. Cette manne pétrolière pourra faciliter les choses car notre pays est en difficulté.

Le Ministre des hydrocarbures soulignent que les congolais sont privilégiés dans ce processus.

“Les congolais sont privilégiés parce que c’est leur pays. Nous avons un opérateur Ledya qui a exploré le bloc Matamba Makandi, dans le Kongo centrale. Nous attendons d’autres”, a indiqué Didier Budimbu.

A travers cette offre commerciale, la RDC veut exercer son droit de souveraineté à utiliser sa richesse pétrolière pour le développement de son pays, indique la Cellule de communication présidentielle.

Selon les spécialistes, près de 6000 produits dérivés de l’exploitation du pétrole sont évalués.

Estimée actuellement à 6%, l’apport du secteur des hydrocarbures pourrait atteindre 40 % du budget national dans un contexte où les produits pétroliers et gaziers ont flambé à travers le monde.

La soumission pour les blocs pétroliers s’étend sur 6 mois tandis que les offres d’exploitation du gaz méthane seront enregistrées dans une période de 3 mois, ajoute la même source.

Quelques entreprises intéressées étaient représentées à la cérémonie. L’homme d’affaires israélien Dan Gertler était également de la partie.

Bishop Mfundu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here