RDC : Chanel Shabani lance un plaidoyer pour faire d’Uvira la 27e province.

0

Channel

Par François Tshimpuki

Le territoire d’Uvira, dans la province du Sud-Kivu, a tous les atouts économiques, politiques et Géopolitiques pour devenir une province à part entière. En tout cas c’est l’avis du président du DGP (Devoir du Gouvernement pour le Peuple), Chanel Shabani, un originaire de ce territoire. C’est au micro de Voice Of Congo que ce leader politique, a choisi de lancer sa campagne qui aura pour but de sensibiliser les autorités mais aussi la population pour élever le territoire d’Uvira au statut de province.

Pour justifier sa démarche, Mr Chanel avance plusieurs arguments. Premièrement, il juge que ce territoire d’une superficie d’environ 3 146 Km, possède un sol et sous-sol assez riche pour générer des revenus digne d’une province. Pour lui, Uvira peut garantir son autosuffisance alimentaire et en même temps financer son administration.

Autre argument ; Mr Shabani estime que la position géographique de ce territoire, qui a des frontières avec la Zambie, le Burundi et la Tanzanie, lui donne un avantage géopolitique que même les provinces actuelles n’ont pas. « D’où le besoin d’une administration séparée de celle du reste de la province du Sud-Kivu. » déduit-il.

De surcroit, le président du DGP soutient que le territoire d’Uvira a joué un rôle historique dans la politique de la RDC. Il rappelle que c’est dans ce territoire, particulièrement à Lemera, qu’ont été signés les accords qui ont constitué l’acte de naissance de la rébellion de l’AFDL. Et c’est toujours dans ce territoire qu’a débuté le recrutement des Kadogo, ces jeunes qui formaient la branche armée de l’AFDL, le mouvement tombeur du Marechal Mobutu. Pour Mr Shabani, cela revient à dire que c’est la population d’Uvira qui a libéré la RDC du règne de ce dictateur.

En conclusion, Mr Chanel est de l’avis que le territoire d’Uvira et sa population restent sous-développés par rapport au reste de la province à cause de leur dépendance de Bukavu, la capitale provinciale. Où siège un gouvernement dans lequel les ethnies d’UVira ne sont pas suffisamment représentée. Il souligne que les Fuliro, Bavira et Bembe, tribus qui constituent majoritairement la population d’Uvira n’occupent aucune haute position dans le gouvernement central ou provinciale, qui est plutôt dominé par les Rega et Bashi.

Actuellement en mission à l’ile Maurice, Mr Shabani a promis de retourner dans un bref délai en RDC, où il se donnera corps et âme pour mener à fin sa campagne.

Un article de Voice Of Congo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here