RDC : Chérubin Okende suspend Patient Sayiba sur fond de tension entre Tshisekedi et Katumbi

0

Patient Sayiba, Directeur général de l’Office de gestion de fret multimodal (Ogefrem), suspendu de son poste.

C’est ce que l’on peut lire dans un arrêt du ministre des Transports et Voies de communication, Chérubin Okende, rendu public ce lundi 12 juillet 2021.

Pusieurs griefs sont mis à sa charge. Il s’agit notamment du “refus d’obtempérer aux remarques formulées par la tutelle concernant son départ en congé simultanément avec 6 missions de service devant couvrir globalement 29 jours en dehors du pays, le refus manifeste d’executer les instructions du président de la République qui avait interdit le recrutement, le mouvement du personnel ainsi que les promotions en grade et licenciements abusifs”. 

L’intérim à la tête de ce service public sera assuré par le Directeur général adjoint, annonce Cherubin Okende qui prévient, par ailleurs, qu’une commission de discipline composée d’un représentant de la présidence, de la Primature, de deux représentants du ministère des Transports et deux représentants du secrétariat général du ministère des Transport, est mise en place en vue d’enquêter sur les faits reprochés à Patient Sayiba.

Cependant certaines sources internes expliquent que cette décision du ministre des Transports et Voies de communication est due au fait que le Directeur général de l’Ogefrem serait parti en mission officielle (autorisée par la haute hiérarchie, souligne-t-on), à Accra au Ghana contre la volonté de son autorité de tutelle directe.

Des sources proches notent que c’est sur instruction du President de la République Félix Tshisekedi que Patient Sayiba s’est rendu à Accra en sa qualité de Président de l’UCCA.

Mais dans son arrêt, le ministre Okende estime que ce voyage n’a pas été autorisé par lui.

Voici le coeur du problème. Il suspend le DG de l’OGEFREM, pendant que ce dernier est en mission.

Dans son arrêté de suspension, le ministre Cherubin Okende va jusqu’à “abroger” l’ordonnance nommant Patient Sayiba.

Une ordonnance du Chef de l’Etat. L’affaire n’a donc rien à avoir avec les mesures conservatoires décidées dans le cadres des affaires IGF. L’OGEFREM n’est donc pas concernée.

Le ministre, membre de la coalition de Katumbi, dénonce un “trafic d’influence” dans son arrêté, faisant sans doute allusion à la décision du Président Tshisekedi d’envoyer le DG de l’OGEFREM en mission, alors que lui, le Ministre, n’était visiblement pas d’accord.

À la Présidence de la République, des proches du Président voient cette décision comme une “rébellion” du ministre. Cet incident intervient à peine quelques heures après que la coalition de Katumbi, à laquelle appartient le ministre Okende, ait menacé de rompre son alliance avec Félix Tshisekedi en rapport avec la proposition de la loi dite loi Tshiani sur le verrouillage des postes de responsabilité aux seuls congolais issus de père et de mère.

Bishop Mfundu

Contactez la rédaction de Voice Of Congo : 00243 818956860

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here