RDC/Décès successifs des 3 ressortissants de la RDC aux États Unis. Aucune réaction du Gouvernement congolais

0

Le mois d’avril a été pénible pour la dispora congolaise établie aux États Unis.

Trois compatriotes congolais ont été tués aux USA dans trois villes différentes en l’espace de 3 jours.

Les circonstances de leurs décès ont choqué l’opinion publique congolaise.

Le Premier cas est arrivé le 4 Avril 2022. Il s’agit de Patrick Lyoya, un jeune congolais âgé de 26 ans. Il a été abattu par un officier de police de la ville de Grand Rapids dans l’Etat du Michigan lundi matin. Il est décédé après une altercation avec un policier qui l’avait interpellé pour un contrôle routier.

10 jours après, une vidéo vient d’être publiée sur les réseaux sociaux, montrant réellement un officier de police de Grand Rapids tirant sur lui.

À la même date, soit le même 4 avril, Emmanuel Amani, un autre Congolais de 52 ans, a été tué par balle à Denver, dans l’Etat de Colorado, sur la route de son travail.

Lui et sa femme Sylvie sont arrivés à Denver en 2014.

Selon Sylvie sa femme, Emmanuel était un homme d’une grande foi, un « guerrier de la prière».

Il était aussi un mari dévoué et un père aimant pour leurs deux enfants.

Le 6 Avril 2022, c’est fut le tour de Ridier Mfuamba, 49 ans, qui meurt après avoir été poignardé à plusieurs reprises dans le cou à Champaign, dans l’Etat d’Illinois.

L’assassin aurait brisé le crâne de Ridier Mfuamba avec un marteau et l’aurait poignardé à plusieurs reprises, selon Julia Rietz du bureau du procureur de l’État du comté de Champaign.

Mfwamba a été emmené dans un hôpital local, où il est décédé des suites de ses blessures, selon la police.

L’ambassadeur des USA en RDC compte rencontrer les autorités Congolaises pour échanger sur seulement le cas du décés de Patrick Lyoya.

Les autres cas n’ayant surement pas de l’importance à ses yeux ni de ceux des autorités Congolaises.

Comme c’est fut le cas avec l’étudiant congolais massacré par des policiers indiens ou les étudiants congolais chassés des universités au Burundi et ceux de l’Ukraine bloqués à la frontière polonaise, le Ministre des affaires Étrangères, Christophe Lutundula, ancien opposant, comme dans ses habitudes, préfère jouer à la politique d’autriche.

Aucune réaction de sa part comme si la situation des Congolais de l’étranger n’était pas sa préoccupation majeure.

Bishop Mfundu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here