RDC : Division au sein du MLC ; Le Collège des Fondateurs confirme son soutient à la participation au gouvernement Matata II

0

bemba mlc

par Erick Bukula

 

haut-cadres de ce poids-lourds de l’opposition politique congolaise ont été nommés dans le nouveau gouvernement; il s’agit du Secrétaire National en charge de la communication Germain Kambinga,  le Secrétaire National en chargé de la mobilisation Omer Egwake Yangembe et le Secrétaire  Général Thomas Luhaka Losendjola. Ce dernier a même reçu le poste de Vice Premier Ministre.

 

(Kinshasa)- Le Collège des Fondateurs du MLC, plus puissante organe du parti, a apporté son soutient aux trois cadres du parti nommés dans l’équipe gouvernementale Matata II. Le mardi 09 décembre dernier, 12 des 16 membres du Collège ont réaffirmé leur soutient á la nomination de Thomas Luhaka, Germain Kambinga et Omer Egwake respectivement aux postes de Vice-Premier Ministre des PTNTIC, Ministre de l’Industrie et Ministre de l’Aménagement du Territoire dans le nouveau gouvernement.

A l’issue d’une réunion d’urgence, les 12 membres ont publié un communiqué dans lequel ils exhortaient les Membres nommés au Gouvernement de cohésion nationale à « travailler dans l’intérêt supérieur de la Nation, et de ne pas trahir l’esprit républicain qui a toujours caractérisé le combat du MLC. »

Cette déclaration vient en totale opposition à une autre déclaration, faite par trois autres membres du Collège au lendemain de l’annonce de la nomination de Luhaka, Egwake et Yangembe. La déclaration du trio Fidèle Babala, Alexis Lenga et Jacques Lunguana, publiée le lundi dernier, faisait état d’une violation des dispositions des statuts et du Règlement Intérieur du Parti par le groupe de Thomas Luhaka pour avoir accepter une nomination au gouvernement sans l’accord préalable du Parti. Une offense qui, selon le groupe de Babala, devrait résulter à l’auto-exclusion et radiation des coupables.

Cela n’est donc pas l’avis de la majorité des membres du Collège des Fondateurs, et avant eux, c’était La Coordination nationale des Bembistes (CNB) qui avait fait savoir son opposition à la radiation de Luhaka et autres du parti. Par le canal de Vicky Welo Okito, qui est aussi doyen du Collège des Fondateurs, la CNB était allé plus loin en accusant le trio Fidèle Babala, Alexis Lenga et Jacques Lunguana de chercher à « mettre à mal les efforts fournis dans la recherche de la cohésion interne et harmonieuse au sein du MLC. »

Aussi, pour les Bembistes, le groupe de Babala s’est rendu coupable d’usage de faux dans l’apposition de la signature du Président National du parti, Jean-Pierre Bemba sur la décision de radier Luhaka et autres.

Jadis un parti renommé pour sa cohésion interne, le MLC est désormais divisé par la décision de radier ou pas les membres qui ont adhéré au gouvernement Matata II. Cette fissure pourrait conduire à la scission de ce parti déjà affaibli par l’absence, depuis plusieurs années, de son président fondateur JP Bemba, actuellement détenu à la CPI pour accusations de crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Un article de The Voice Of Congo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here