RDC – Elections apaisées et Dialogue : Kingakati, Kabila consulte les jeunes !

0

kabila et les jeunes

Avoir le sens de responsabilité, faire preuve de maturité et d’objectivité, éviter la manipulation et l’intoxication, préserver l’une des  grandes  valeurs  de la société congolaise à savoir,  le dialogue pour l’intérêt supérieur de la nation,  cimenter la paix, la cohésion et la stabilité des institutions, ainsi que  l’unité du pays et la démocratie. Tels sont les impératifs autour desquels le Chef de l’Etat a  fait réfléchir les délégations des étudiants et  des associations des jeunes, 138,  au total, venues de toutes les provinces de la RDC. Pendant deux heures, le vendredi 20 juin 2015, à Kingakati,  la ferme présidentielle  située   à plus ou moins  80  Km du centre-ville de la capitale, Joseph Kabila  est revenu sur l’essentiel de son message axé sur la nécessité du dialogue. Avant tout, il s’est mis à l’écoute de la  jeunesse, fer de lance de la société   congolaise,  sur les grandes questions qui dominent l’actualité. Il s’agit, entre autres,   du calendrier électoral, de l’enrôlement des nouveaux majeurs, de  la sécurisation des élections, du financement des élections ainsi que de l’accompagnement ou non de la communauté internationale au processus électoral.  Les jeunes en  ont profité,  pour épingler quelques sujets liés, spécifiquement, à   leur implication  dans la prise des  décisions. Ils ont évoqué également, le volet consécutif à  l’autonomisation, comme point de départ de tout pays qui mise sur  une jeunesse consciente, pour son redécollage. Un chapelet de doléances des étudiants en a, d’ailleurs, été remis au Chef de l’Etat, dans un  mémo condensé.

La jeunesse a abordé avec le Chef de l’Etat, pendant plus de deux heures, les questions inhérentes au processus électoral, au dialogue politique, à ses rêves, son avenir et à sa responsabilité face à l’avenir de la nation congolaise.

Le Chef de l’Etat a appelé les jeunes à plus de sens de responsabilité parce qu’il y a plus de manipulation que des réalités.  Il a demandé aux  jeunes d’être plus sages en se fiant aux réalités plutôt qu’aux rumeurs.

Dans son message, il a conscientisé la jeunesse estudiantine sur le rôle cardinal qu’elle est appelée à jouer notamment,  celui de préserver l’une des  grandes  valeurs  de la société congolaise. Il s’agit, principalement,  du dialogue qu’il entend convoquer  pour l’intérêt supérieur de la nation. Pour lui, en effet,  le dialogue cimente la paix, la cohésion, la stabilité des institutions, l’unité du pays et la démocratie.  Il a rappelé aux jeunes leur devoir citoyen de cultiver davantage le sens patriotique pour la grandeur de la nation. La capacité d’écoute du Président de la République a permis aux jeunes de pénétrer la profondeur de son message et de réaliser combien il est impérieux de dialoguer à chaque instant,  afin d’éviter  à la RDC,   la crise et les conflits. Au  bout de deux heures d’échanges, les jeunes ont découvert en lui,  un homme de dialogue.

 

Rôle des  jeunes

Le Président de la jeunesse congolaise, Dominique Diaman Kambetch explique que  les jeunes constituent la majorité de la classe électorale. Ils influencent le processus électoral. A ce titre, dit-il,  le rôle que les jeunes peuvent jouer est de sensibiliser,  prendre en charge les autres jeunes pendant ce processus électoral pour qu’il n’y ait pas de dérapage et, enfin, qu’ils s’impliquent dans  la réussite des élections qui sont prévues en 2015 et 1016.

Se confiant à la Presse, Francine Muyumba, la Présidente de la jeune panafricaine,  a déclaré que le Chef de l’Etat a conseillé aux jeunes d’éviter d’être manipulé et qu’il faut  protéger l’intégrité et la souveraineté de la RDC. Selon elle, en effet,  la jeunesse est en train de suivre attentivement les actes  de la classe politique. Globalement, les jeunes ont promis au Chef de l’Etat de mobiliser la jeunesse autour des questions cruciales du pays  dans le but d’éviter les troubles inutiles dont  la RDC, à l’heure actuelle, n’a pas besoin. Elle a  besoin, plutôt,  du  développement qui profite à la jeunesse. « L’objectivité doit nous orienter dans le chemin qui nous évite la manipulation et la réflexion doit nous caractériser sur le dialogue qui conduit à la paix », s’est exprimé un des  délégués du Kasaï Oriental, sous le sceau de l’anonymat.

Un article de la Prosperite

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here