RDC : « Et si Bemba, Kamerhe, Tshisekedi… trompaient les Congolais »

0

72ca5186

Congo Nouveau consacre sa une ce vendredi aux initiatives qu’ont prises les partis de l’opposition congolaise notamment pour contester le calendrier électoral publié par la Commission électorale.

Le journal indique que certains partis de l’Opposition comme l’UDPS, l’UNC, l’Ecide, le RCD/KML réunis au sein d’une nouvelle structure dénommée «Forces politiques et sociales pour l’unité d’actions» exigent «le départ de Joseph Kabila» et ont décidé de traduire Monsieur l’abbé Apollinaire Malu-Malu en justice.

De son côté, poursuit le journal, le Mouvement de Libération du Congo (MLC) – qui semble faire bande à part – a annoncé son intention de « saisir le Conseil de sécurité des Nations Unies pour stopper les manœuvres de l’abbé Malumalu qui cherche à tout prix à maintenir son calendrier des élections locales».

Pendant ce temps, note le quotidien, d’autres opposants conduits par Kengo wa Dondo se battent pour la mise en place du Gouvernement de cohésion nationale.

Congo Nouveau estime que la démarche amorcée par les partis et regroupements socio-politiques réunis au sein des «Forces politiques et sociales pour l’unité d’actions » déroute plus d’un Congolais.

Quel résultat attendent le groupe de Kamerhe et le MLC de Jean-Pierre Bemba en cherchant à traduire le président de la CENI devant la justice, se demande le confrère.

Affirmant que les cadres de ces partis politiques savent très bien qu’ils ne gagneront pas un procès contre le président de la Ceni, le journal s’interroge sur le bien-fondé d’une telle démarche qui, selon le confrère, est vouée d’avance à l’échec.

Dans l’opinion, conclut le journal, plus d’un Congolais se demande si les acteurs politiques qui multiplient des regroupements et des stratégies ne seraient pas en train de distraire la population congolaise.

Source : Radio Okapi avec Congo Nouveau

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here