RDC: Félix Tshisekedi fait part de sa participation à la 77ème session de l’Assemblée Générale de l’ONU

0

Au cours de la soixante-onzième réunion du Conseil des Ministres du Gouvernement de la République, ce vendredi 30 septembre 2022, le Président de la République, Félix Tshisekedi a fait part de sa participation à la 77ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies à New York.

Cette dernière était placée sous le thème « un tournant décisif : des solutions transformatrices face à des défis intriqués ».

La République Démocratique du Congo, notre pays, a fait entendre sa voix sur les enjeux nationaux et internationaux, notamment les questions liées à la sécurité et à la paix, aux changements climatiques, à l’économie mondiale post Covid et à la lutte contre la pauvreté.

Lors de cette Assemblée Générale des Nations Unies, le Président de la République a lancé un appel au respect du droit international et surtout du multilatéralisme qui sont à la base de la création de l’Organisation des Nations Unies, et ont fait leur preuve au cours de notre marche collective.

Il a rappelé l’importance de réformer le système actuel des Nations Unies afin de l’adapter aux défis de l’heure et de notre temps, en respectant les équilibres géopolitiques par l’accès de deux postes de membres permanents et deux autres des membres non permanents à l’Afrique, avec les mêmes droits.

Du point de vue national, et par devoir de vérité, le Président de la République, Chef de l’Etat, a dénoncé l’agression injuste et illicite sur le plan du droit international dont notre pays est victime de la part du Rwanda qui utilise un mouvement terroriste dit « M23 », par procuration, et ce, face à l’impuissance de l’Organisation des Nations Unies et à l’indifférence de la Communauté internationale. Ces organisations qui devraient appuyer un Etat menacé, soutiennent malheureusement des mesures de restrictions affectant nos capacités de défense.

Le Président de la République a appelé à la requalification du calendrier de retrait des forces de la MONUSCO dont les faiblesses et limites ont été reconnues au plus haut sommet de l’administration onusienne.

Il a terminé son propos en rappelant la détermination du peuple Congolais à défendre la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale du pays, quel qu’en soit le prix. « Nous devions nous mobiliser tous et toutes pour cette cause existentielle », at-il insisté.

En marge de ces assises, le Président de la République a eu des échanges avec certains dirigeants du monde et des Organisations internationales.

Bishop Mfundu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here