RDC – Financement des élections : La CENI déballe le gouvernement !

0

Ceni

 

Le document de la Ceni retraçant le décaissement du gouvernement à la Commission électorale nationale indépendante a fuité dans les réseaux sociaux. Il sied de rappeler que le ministre de l‘Economie nationale, Modeste Bahati avait indiqué dans l’émission « Questions d’actualité » de la RTNC que la CENI percevait des versements substantiels d’argents de manière régulière. Il avait précisé, de ce fait que, c’est sur elle que repose l’entière responsabilité de l’échec du processus électoral car le gouvernement met à sa disposition tous les moyens financiers, pour l’organisation des élections.

La réaction de la Ceni ne s’est pas fait attendre. Par le truchement du rapporteur de cette institution d’appui à la démocratie, Jean-Pierre Kalamba a démenti avoir bénéficié des versements substantiels d’argent et de façon régulière du gouvernement.

Pour cette  institution d’appui à la démocratie, tous les versements effectués par le gouvernement sont tracés dans le rapport de Juin 2015 qu’elle a déposé à l’Assemblée nationale. Sous- entendu de la CENI, les versements du gouvernement ne sont ni suffisants ni régulier pour lui permettre d’organiser des élections crédibles et transparentes.

Pour la CENI, en agissant ainsi, jeter le discrédit sur la CENI, le gouvernement par la bouche de Modeste Bahati veut induire l’opinion nationale et internationale en erreur. C’est pourquoi la CENI demande une réunion de clarification entre elle et le gouvernement « pour rétablir la vérité ».

A travers cette séance, la CENI veut aussi que la question du réaménagement du calendrier soit évoquée. Par ailleurs, la CENI réaffirme son engagement à organiser des élections crédibles, transparentes et inclusives.

Alors que l’attention semble se focaliser sur la succession de l’abbé Apollinaire Malu Malu, le rapporteur de la Ceni Jean- Pierre Kalamba vient d’écrire au Premier ministre pour demander des explications sur les moyens alloués à l’organisation des élections.

Dans une lettre datée du 9 octobre, la Ceni se plaint des propos tenus par le ministre de l’Economie. Modeste Bahati Lukwebo qui avait affirmé, selon ce courrier, que la Ceni recevait 20 millions de dollars mensuellement pour la prise en charge du processus électoral. La Commission électorale demande formellement une séance de clarification au gouvernement car, précise-t-elle dans ce document, elle n’a reçu sur les exercices budgétaires de ces trois dernières années que 17% des fonds alloués par le Parlement.

Tous les fonds reçus par le gouvernement sont bien traçables dans les deux rapports annuels de la Ceni déposés au Parlement, souligne cette lettre.

Pour le gouvernement : “ Il y a une volonté de polémiquer, nous ne voulons pas rentrer là-dedans “. Et le porte-parole du gouvernement Lambert Mende d’ajouter que ce n’était pas avec la Ceni  que le gouvernement faisait la reddition des comptes, mais bien avec l’Assemblée.

Par Les Palmares

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here