RDC : Gueda Yav, propriétaire de la compagnie aerienne Mwant Jet, accusé de tribalisme et d’incitation à la haine dans une publication sur Twitter

0

Tout commence par un tweet de la plus adulée de pilote congolaise, Gueda Yav Wicht, ancienne pilote de Congo Airways et fondatrice de la compagnie aérienne Mwant Jet le 23 juillet 2021:
“Les colons belges aimaient le Congo sans aimer les congolais, aujourd’hui une frange des congolais aiment le Katanga sans aimer les Katangais … nous sommes nationalistes, devons nous nous taire face à la haine du Katangais …, mon pauvre Congo.”

Ce tweet a suscité une tôlée générale au sein de l’opinion publique congolaise pour son caractère régionaliste  et tribaliste.

Le docteur Ndala Yves Mulongo de l’universite de Johannesburg a réagi à ce tweet :

“Nous devons combattre le tribalisme dans toutes ses formes. Moi même je suis du Katanga mais avant tout Congolais. il faut éviter ce genre de discours Dada @gueda18 Pour financer la guerre a l’EST du Congo Mzee Kabila avait recouru à la MIBA! Pour votre gouverne.”

Et d’ajouter:

“J’avais bcp d’admiration pour vous Dada  @gueda18 mais là vous prêcher indirectement le tribalisme! Vous m’avez beaucoup déçu.”

Plusieurs ont été d’avis qu’en tant qu’entrepreneure qui a lié son image à son entreprise, faire des critiques régionalistes risquent d’être collé à son entreprise et avoir des répercussions sur son business.

Réagissant  aux propos de madame Gueda, Litsani Choukran, fondateur de Politico.cd écrit ceci:

“L’ennemi du Katanga, c’est les gens du Katanga. L’ennemi du Congo, c’est les gens du Congo, qui pillent l’Etat, bradent les richesses,  pour aller construire à l’étranger. Et qui font recours à leurs origines une fois qu’ils sont poursuivis. Ils utilisent le Katanga comme bouclier.”

“Ceux de l’Equateur ont régné durant 32 ans sans électrifier leurs maisons au village, ni y amener de l’eau potable. Mais ils n’ont pas prétendu que le reste du Congo est responsable. Au Katanga, c’est des Katangais qui ont aidé les multinationales à piller la province.”

“Durant 18 ans, pendant Joseph Kabila, c’est des Katangais eux-mêmes qui ont géré leur province et des contrats miniers juteux. Aucune province au Congo n’a eu tant de personne au sommet du pouvoir. Mais à regarder l’état des routes à Lubumbashi, il faut se regarder dans un miroir.”

“L’élite devrait arrêter de trouver de boucs émissaires derrière une prétendue haine. La seule haine qui existe au Congo est des riches contre les pauvres. Celle de ceux qui sont au pouvoir, contre les plus démunies. Et cette haine n’a pas de tribu, ni de province.”

“Nous aurions compris ce tribalisme s’il consistait à faire développer vos coins. Mais il en est pas question. Les provinces de l’espace Katanga sont démunies pendant que tout l’appareil de l’Etat était issu de cette province. Pourquoi les enfants du Katanga n’ont-ils ps fair mieux?” S’est il interrogé.

Et de poursuivre:

“L’ennemi du Katanga, c’est les gens du Katanga. L’ennemi du Congo, c’est les gens du Congo, qui pillent l’Etat, bradent les richesses,  pour aller construire à l’étranger. Et qui font recours à leurs origines une fois qu’ils sont poursuivis. Ils utilisent le Katanga coe bouclier.”

“Les pauvres sont les mêmes. Du Katanga à L’équateur. De Kisangani à Matadi. De Goma à Kikwit. C’est la tribu du Congo. Victime de son élite. Paradoxale tribu majoritaire,  souvent divisée par ceux qui sont responsables de son malheur. Puissions-nous prendre conscience un jour,” conclu-t-il.

Pour rappel, ce n’est pas une première fois que madame Gueda s’hasarde sur le terrain du tribalisme et du régionalisme.

Déjà le 09 juin 2020, elle avait Twitter: “Le Grand Katanga n’est pas tribaliste, au contraire une des rares régions où les non-autochtones se sont installés ont prospéré, nous ne nous laisserons pas marginalisés, le Lualaba paie un lourd tribu pour notre pays, parce que nous sommes nationalistes et nous croyons en la RDC.” Elle réagissait à la mise à l’écart de Richard Muyez Mangez, gouverneur proche de l’ancien président Joseph Kabila.

Des déclarations qui à leur temps, ont divisé l’opinion publique entre les pro et anti-Katangais.

Face à la tolée suscitée par ses propos, Gueda Yav fait une video où elle a écrit ce dimanche 26 juillet 2021: “On ne peut pas regarder sans dénoncer la haine montante envers les Katangais: insultes, menaces, tentative de sabotage, juste parce que j’ai dénoncé cette haine et que je me dis Katangaise. Cette haine qui ne se cache plus doit cesser et c’est notre devoir de le décrier.”

De quoi confirmer à ces détracteurs que le tribalisme est dans son ADN.

Bishop Mfundu

Contactez la rédaction de Voice Of Congo : 00243 818956860

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here