RDC : Il n’y aura pas d’élection en 2023 sans un récensement préalable de la population (Bethy Pitilo)

0

Lors de son passage, hier jeudi, dans l’emission “Congo Na Biso”, sur la cahine Congo web TV, le président de la plateforme Débout Mont Amba a abordé plusieurs sujets brulants de l’heure, dont le récensement mais aussi le dossier Minembwe.

Pour Bethy Pitilo, le récensement est un prélable indispensable à la tenue des élections générales prévues en 2023.

“Nous ne ferons aucune élection dans ce pays sans le récensement. Aussi longtemps qu’on a pas fait un récensement, nous ne pourrons même pas tenir des élections refendaires, au cas oú l’on veut changer la Constitution.” a martélé le directeur de cabinet adjoint du président de la DCU, Parti membre du Cach pour le Changement (Cach) la plateforme présidentielle.

Revenant sur l’installation de la commune de Minembwe, un sujet qui fait couler beaucoup d’encre et salive depuis quelques semaines, ce notable du district de Mont Amba a salué la décision du Chef de l’Etat de mettre sur pied une équipe d’experts qui vont reévaluer les frontières de la dite commune.

Bethy Pitilo a aussi réagi à la décision du Cardinal Fridolin Ambongo de renvoyer des écoles catholiques conventionnées les enseignants qui ne sont pas de confessions Catholique. Tout en se reconnaissant chretien Catholique, Bethy Pitilo estime que la décision de l’archévêque de Kinshasa est discriminatoire.

Contactez la rédaction de Voice Of Congo : 00243 818956860

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here