RDC: introuvable, le Directeur Général ad intérim de l’OGEFREM recherché par la justice

0

La justice recherche activement le Directeur Général ad intérim de l’Office de Gestion de Fret Multimodal, OGEFREM en sigle.

Selon l’avis de recherches lancé par le procureur général de la Cour d’appel de Kinshasa Gombe, Bonheur Luntaka, Olivier Manzila Mutala, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est poursuivi du chef des infractions d’abstention coupable, d’atteinte aux droits garantis aux particuliers et d’imputations calomnieuses.

Dans cet avis de recherche adressé notamment à la police et l’ANR, le procureur général de la Cour d’appel de Kinshasa Gombe demande qu’en cas de découverte, le DG de L’OGEFREM doit être acheminé sous bonne escorte au parquet.

“Veuillez rechercher activement le nommé Manzila Mutala Olivier, Directeur Général de l’Office de Gestion de Fret Multimodal, en sigle OGEFREM, actuellement introuvable après avoir reçu nos invitations à comparaître. Le précité est poursuivi du chef des infractions d’abstention coupable, d’atteinte aux droits garantis aux particuliers et d’imputations calomnieuses. En cas de sa découverte, l’appréhender et l’acheminer sous bonne escorte au Parquet Général de la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe”, peut-on lire dans ce document.

Manzila a été brièvement interpellé hier jeudi avant d’être relâché.

”Les agents du Parquet ont débarqué au siège de l’Office de gestion de fret multimodal (OGEFREM), muni d’un avis de recherche pour arrêter le Directeur général (DG) ad intérim Olivier Manzila en violation flagrante de toute la procédure judiciaire y afférente”, alerte, sur TOP CONGO FM, Me Laurent Onyemba, son avocat.

Qui explique qu”Olivier Manzila était dans son bureau. Les agents du Parquet de grande instance de Kinshasa/Gombe y ont fait irruption en détruisant la porte et les fenêtres. Ils lui ont demandé de partir avec eux. Le DG a décidé de collaborer, malgré sa situation de santé assez fragile mais alors qu’ils l’avaient déjà saisi, ils ont décidé de le relâcher quelques temps après, sur ordre de la hiérarchie semble-t-il”

Il a été par la suite libéré sur ordre de la hiérarchie.

Une interpellation qui faisait suite à la plainte déposée par un agent de cette entreprise publique, M. Jean Cyrus Mirindi Batumike qui, lésé par son licenciement, a décidé de saisir les instances judiciaires pour rentrer dans ses droits.

Plusieurs agents de l’OGEFREM avaient manifesté contre cette interpellation.

Bishop Mfundu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here